Dans le cadre de la lutte contre la fraude, le ministre de la fonction publique et celui des enseignements secondaires ont mis sur pied une plateforme.

Joseph Le et Pauline Nalova Lyonga se sont associés pour la vérification de l’authenticité des diplômes relevant du ministère des enseignements secondaires. La lutte contre les faux diplômes a été toujours été d’actualité au Cameroun. En 2011, plus de 10.000 candidats ont été écartés pour fraude au recrutement à la fonction publique.

C’était dans le cadre du recrutement spécial de 25000 jeunes. 305.574 dossiers avaient été reçus. Soit 52,65% de candidats de sexe masculin, 47,34 de sexe féminin et 0,17% d`handicapés. On a enregistré beaucoup d`irrégularités. 3.253 cas de dépassement d`âges, 7.408 fausses cartes nationales d`identité et 280 faux diplômes.

Pour les ministres initiateurs de la plateforme de vérification rapide de l’authenticité des diplômes, il n’est pas question de laisser les détenteurs de faux diplômes présenter des concours ou encore rechercher du travail. Qu’ils s’agissent de parchemins obtenus au Cameroun ou ailleurs, tous doivent passer au scanner afin que le bon grain soit séparé l’ivraie.

Share:

Avatar

author

14 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.