Ces derniers sont accusés d’avoir transformé les logements Société immobilière du Cameroun (SIC) en biens familiaux.

L’annonce a été faite par la ministre de l’Habitat et du Développement urbain qui a indiqué qu’« Une commission sera mise sur pied pour actualiser les contrats, parce qu’on ne peut pas donner des contrats à durée interminable. Vous êtes dans une maison SIC, après vous laissez à votre fils, votre fils laisse à votre petit fils et en plus il y a des arriérés de loyer, de sous location… Ces logements sont accessibles puisque vous avez 3 chambres à 30 mille FCFA. L’Etat subventionne, nous voulons d’ailleurs, compte tenu de l’évolution de la vie, que le président de la République nous autorise à lever cette subvention pour permettre à ce que la SIC retrouve des ressources propres et stables pour avoir les moyens pouvant lui permette d’assurer l’entretien de ses immeubles», a déclaré Célestine Ketcha Courtes, à l’issue des Assemblées générales (extraordinaire et ordinaire) de la Société immobilière du Cameroun tenues le 29 septembre 2020 à Yaoundé.

Une résolution a par ailleurs été prise pour faire passer le capital de la SIC à 75 milliards de FCFA.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar