Une attention particulière sera portée sur les membres des collèges électoraux menacés notamment dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

La deuxième réunion semestrielle des gouverneurs pour l’année 2020 s’est achevée le 17 novembre dernier après deux jours de travaux.

Une des instructions données aux patrons des régions est la sécurisation des élections régionales qui se tiennent le 6 décembre 2020, et dont la campagne électorale sera lancée le 21 novembre prochain.

Les gouverneurs devront veiller à mise en œuvre effective du plan de sécurisation spécial desdites élections préparé par la gendarmerie nationale et la Délégation générale à la sureté nationale.

Les contours de ce plan n’ont pas été dévoilés. Tout juste sait-on du compte rendu des travaux qu’il implique la sécurisation des membres  des collèges électoraux. Ici, les conseillers municipaux chargés d’élire les délégués régionaux et chefs traditionnels qui vont choisir leurs pairs.

Ce qui préoccupe d’autant plus les autorités, ce sont les membres de ces collèges électoraux qui se trouvent dans les régions en crise du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun.

En effet, les groupes armés séparatistes ont promis de perturber ce scrutin et menacent les candidats et les électeurs dans ces deux régions.

Début novembre, un important chef traditionnel de la région Nord-ouest a été kidnappé par des séparatistes armés. Après six jours en captivité, ses ravisseurs le libèrent sous conditions, dont celle de renoncer à être candidat aux élections régionales. Un autre chef traditionnel a été tué dans le Sud-ouest au cours de la même période.

A côté de cela, le gouvernement envisage la sécurisation des bureaux de vote. Il a aussi été demandé aux gouverneurs de s’assurer de la sécurisation des personnes et des biens durant la période des fêtes de fin d’année.

Cet article Cameroun : le gouvernement annonce un plan spécial de sécurisation des élections régionales est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar