Le ministre de l’Elevage demande à ses services de renforcer la surveillance aux frontières. Il préconise de suspendre l’importation d’œufs, de poussins et autres intrants.

Les services du ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales ont été mis en alerte par le Dr Taïga, le chef de ce département ministériel. Dans une correspondance datée du 9 novembre 2020, le ministre Taïga instruit de « prendre toutes les mesures de prévention pour éviter l’introduction de la maladie (grippe aviaire) par voie d’importation ».

Cette mise en alerte est motivée par la propagation des foyers de grippe aviaire « hautement pathogène » dans certains pays à l’instar de du Danemark, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, des Pays bas, de la Russie ou encore d’Israël. La sonnette d’alarme a été tirée entre le 23 et le 6 novembre par l’Organisation mondiale de la santé animale.

« Afin de limiter les risques d’introduction de la maladie sur le territoire camerounais, le ministre de l’Elevage instruit de renforcer la surveillance aux frontières et (de) faire appliquer rigoureusement les mesures d’inspection sanitaire, vétérinaire ».

En mai 2016, un foyer de grippe aviaire ; du virus H5N1,  est identifié à Yaoundé. C’est le début d’une épizootie qui va mettre à mal les opérateurs du secteur de l’élevage au Cameroun.

Cet article Cameroun : le gouvernement alerte contre une importation des cas de grippe aviaire est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar