L’élu camerounais continuerait à se revendiquer président du Parlement africain, alors même que son mandat est échu depuis plusieurs mois.

La présidence par intérim du Parlement panafricain s’agace de l’attitude de Roger Nkodo Dang, présenté comme l’ « ancien président » de l’institution africaine.

Dans une lettre du 20 octobre 2020, Djamel Bouras président par intérim du Parlement africain informe le président  l’Assemblée nationale du Cameroun que conformément aux statuts de l’organe législatif africain, Roger Nkodo Dang a cessé d’être président depuis  mars 2020.

En effet, le règlement du parlement panafricain stipule qu’il y a remplacement en cas de vacance de poste d’un membre au bureau du Parlement panafricain à l’expiration de son mandat au parlement national. La correspondance du président par intérim précise que Roger Nkodo Dang a cessé d’être député africain et président du parlement du continent après avoir prêté serment le 18 mars dernier à l’Assemblée nationale du Cameroun.

Il en est de même pour le premier et le second  vice-président de l’institution.  Djamel Bouras déplore le fait que Roger Nkodo Dang continue de se comporter et de se présenter comme président du parlement africain. Il cite pour exemple la récente audience accordée par le président de la République du Bénin à Roger Nkodo Dang, comme président du Parlement pan Aricain. Pour cela, le président par intérim demande au président de l’Assemblée nationale du Cameroun d’intervenir afin que cessent ces agissements.

La correspondance est ampliée au président de la République du Cameroun ainsi qu’au président de la Commission de l’Union africaine.

Depuis 2015, et son élection à la tête du parlement africain, la présidence de Roger Nkodo Dang est émaillée de scandales. Beaucoup au sein de l’institution lui reprochent une gestion de favoritisme et de gabegie.

Cet article Cameroun : le député Nkodo Dang accusé d’usurpation de titre est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar