Ces centres de formations professionnels au profit des repentis seront disponibles dans les régions de l’Extrême-nord, du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Au moins trois nouveaux centres d’accueil de repentis de la guerre contre Boko Haram et du conflit séparatiste dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest seront bientôt construits.

Selon le coordonnateur du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration, Faï Yengo Francis, les travaux de construction du Centre DDR de Bamenda seront achevés en novembre de cette année. Celui de la région du Sud-ouest devrait bientôt ouvrir ses portes, tandis que les travaux pour le centre DDR de la région de l’Extrême-nord devraient démarrer en février 2021.

Dans un communiqué, Faî Yengo Francis annonce par ailleurs que 17 nouveaux repentis ont de rejoint les centres déjà existant ces deux dernières semaines.

Le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration a été créé fin 2018 par le président de la République. Une décision critiquée par les experts, ceux-ci estimant qu’aucun processus en amont devant mener à un DDR, notamment un cessez-le-feu et des pourparlers, n’avait été mené.

Cet article Cameroun : le Comité de désarmement annonce la construction de nouveaux centres d’accueil est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar