Tiriane Balbine Noah conduisait une délégation du directoire, des femmes et des jeunes, ce jeudi 22 octobre, à la résidence sous haute surveillance du principal opposant au régime de Yaoundé.

Il y avait un fort déploiement de policiers et de gendarmes ce matin du 22 octobre 2020 autour de la maison de Maurice Kamto, président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), rapporte le quotiden Le Messager ce 23 octobre 2020. La raison de ce déploiement : la visite annoncée d’une délégation de militants du Mrc conduite par Tiriane Balbine Nadège Noah, deuxième vice-présidente et présidente des femmes du Mrc. « Nous n’avons pas pu rencontrer le président, a  déclaré la vice-présidente après cette visite manquée, les forces de l’ordre nous l’ont défendu ».

Tiriane Noah soutient pourtant que cette visite n’avait rien d’un « mouvement d’humeur » et que toutes les procédures préalables ont été respectées. « Toute visite devait être autorisée par le Dgsn (Délégué général à la sûreté nationale. Ndlr) et le Sed (Secrétariat d’Etat à la défense chargé de la gendarmerie »  et conduite par les avocats », informe-t-elle.

Malgré le respect de toutes ces restrictions, la délégation sera empêchée d’accéder au domicile de Maurice Kamto. « Le but n’était pas une mobilisation de la population. Nous voulions lui donner quelques livres et rencontrer le président et sa famille […]. Ce qui a été fait, c’est qu’ils (policiers et gendarmes) ont descendu les vivres des véhicules que nous avions apportés sous très haute surveillance. Certains étaient très belliqueux », raconte-t-elle.

La délégation sera finalement « chassée » sans avoir pu accéder un domicile et sans avoir pu s’assurer que les colis parviendraient à leur destinataire. Tiriane Noah affirme cependant avoir parlé à Maurice Kamto quelques jours plus tôt au téléphone. « Le président va bien. Il a le moral », assure-t-elle.

En rappel, Maurice Kamto est non officiellement assignée à résidence depuis le 20 septembre 2020, deux jours avant la marche populaire qu’il avait souhaitée pour demander le départ de Paul Biya du pouvoir. Deux de ses lieutenants, Alain Fogue le trésorier national du parti et Bibou Nissack son porte-parole, ont eux été arrêtés et jetés en cellule le 22 septembre dernier.

Cet article Cameroun : la vice-présidente du Mrc interdite de rencontrer Maurice Kamto est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar