Après les premiers cas enregistrés en terre camerounaise, l’ombre de l’épidémie plane sur le CHAN 2020.

Le communiqué de la CAF

La COVID-19 est la maladie infectieuse causée par le dernier coronavirus qui a été découvert. Ce nouveau virus et cette maladie étaient inconnus avant l’apparition de la flambée à Wuhan (Chine) en décembre 2019. La CAF suit avec beaucoup d’attention l’évolution de la situation de cette pandémie qui touche maintenant notre continent. Huit (08) grands pays du football africain sont concernés à ce jour : L’Égypte, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal, le Cameroun, et l’Afrique du Sud.

Les plus hautes instances de la CAF ont mandaté la commission médicale de la CAF de suivre l’évolution de cette maladie et de mettre en place des mesures d’éveil afin de protéger la santé des footballeurs et de tous les acteurs.
Une cellule a été mis en place, sous l’autorité du Président de la CAF comprenant les experts de divers domaines concernés ; médical en particulier qui sont responsables par essence de la santé des acteurs du jeu et des membres de la famille du football africain.

Les instances de la CAF ne sont pas extrêmement inquiètes mais restent vigilantes en ce qui concerne les matches et tournois futurs tels les matches de la Champions League, la Coupe de la Confédération et le tournoi final du CHAN (Championnat d’Afrique des Nations) devant se dérouler au Cameroun le mois prochain du 4 au 25 avril 2020.

Le Comité est en contact permanent avec les pays organisateurs de ces rencontres et rend compte en temps utile de l’évolution de la situation au Comité Exécutif. Si la situation l’impose ; en accord avec les pays concernés, d’éventuels huis-clos, reports ou même annulations pourraient être envisagés. En attendant, des conseils aux acteurs du jeu sont promulgués conformément aux directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Tenez-vous au courant des dernières informations sur la flambée de COVID-19, disponibles sur le site Web de l’OMS et auprès des autorités de santé publique nationales et locales.
Se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydro alcoolique ou à l’eau et au savon. Veillez à respecter les règles d’hygiène respiratoire et à ce que les personnes autour de vous en fassent autant. En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude, ou avec un mouchoir et jeter le mouchoir immédiatement après.

Fait au Caire, le 06 mars 2020

Share:

author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *