Si l’appel d’Achille sur “La Communauté des Captifs” que nous sommes tous devenus demande aux Camerounais et aux Camerounaises de bonne volonté… de faire corps et d’initier, ensemble, un vaste mouvement international, dont l’objectif unique serait de braquer toute la lumière du monde sur le sort des captifs de notre peuple.”

Les camerounais (es) doivent apprendre à entendre ce qui est attendu d’eux dans un monde qui évolue désormais à grande vitesse. À ceux qui pensent que l’impasse actuelle leur profite, ils doivent savoir qu’ils seront les premiers à en payer le prix. Pas besoin de faire un dessin.

À ceux qui disent qu’Achille Mbembe nous insulte, en quoi dire que les camerounais sont des captifs est une insulte ?

Ne sommes-nous pas des captifs d’une guerre fratricide dans le NOSO? Ne sommes-nous pas des captifs du tribalisme ? Des captifs de la corruption ? Des captifs de l’élection présidentielle de 2018 ? Des captifs de la débrouille et de la survie ? Ceux qui sont dans le déni de cette captivité et qui ne comptent que sur le “brutalisme” dont parle justement Achille et qui refusent de se libérer parce qu’ils ont qui un poste, qui des petits privilèges doivent savoir que la libération du peuple Kamerunais reste inachevée.

En quoi le message d’Achille Mbembe qui nous souhaite plus de liberté est une insulte ? Si quelqu’un dit que vous êtes sales, avant de s’en prendre à lui commencez par vous regarder …

En lançant cet appel, Achille voudrait que ce pays, son pays, notre pays soit à l’image de ceux qui ont lutté pour que nous puissions en jouir aujourd’hui. Arrêtons de combattre ceux qui voudraient que ce pays s’améliore. Si vous aimez votre vie et votre pays tel qu’il est et que vous ne voulez plus d’aucune amélioration, pourquoi démobilisez-vous ceux qui voudraient que les choses s’améliorent ?

Au Ministre Fame Ndongo qui répond à Achille Mbembe présentant toute son érudition de la langue de Molière, les camerounais sont rassasiés de belles paroles et de belles lettres françaises. Achille vous dit que votre histoire d’amour avec ce peuple de “captifs”, vous l’élite dirigeante boulimique de Ministres, Professeurs, DG, SG, Présidents, Députés, Sénateurs, Membres du Comité Central, PCA… vous hommes forts au pouvoir de chaque département du Cameroun… présente mal aux yeux du monde.

Les camerounais devraient eux-mêmes anticiper cet appel et laver le linge sale en famille et éviter la honte de ces regards portés en mondovision sur notre pays. Arrêtons de “kop nie” (de couvrir la merde) comme disait Lapiro de Mbanga. Ne dit-on pas chez nous que quand tu ouvres ça sèche et quand tu couvres ça pourrit ?

Ouvrez ce pays … que la merde sèche, sortez le Cameroun de cet endroit où le blanc nous a laissé avec nos luttes entre frères qui nous occupent tant… et avançons vers cet endroit où les autres peuples vont … au moins faites semblant vous les hommes forts … parce que les autres vous regardent.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar