Dans son message, le militant du MRC appelle les alliés du régime à sortir de l’illusion selon laquelle ils sont à l’abri du chaos.

Au lendemain de l’arrestation du journaliste Ernest Obama par son employeur AMOUGOU BELINGA, l’analyste politique et militant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) donne des leçons. En effet, il attire l’attention des partisans du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) à ouvrir les yeux sur l’hypocrisie du régime en place. « Réveillez-vous et sortez du mirage. Il est encore temps de rejoindre le côté de ceux qui aiment vraiment cette république », dit-il. C’est en présence des caméras le 18 juin 2020, que le Président Directeur Général du groupe de presse L’Anecdote, a fait interpeller son employé Obama, tous deux connus comme amis des hauts cadres de la république. Une humiliation sans complaisance dont se moque l’allié de Maurice Kamto  »chef de l’opposition » au Cameroun.

Lisez l’intégralité du message de Wilfried EKANGA

LE COIFFEUR

Continuez de vous croire à l’abri ! Continuez de penser qu’une bande de cannibales a des amis !

Ça me fait toujours rire de voir des biyayistes se moquer de ceux qui, dans l’opposition, subissent les tortures du régime en pensant que cela ne leur arrivera jamais.

Vous êtes du bon côté n’est-ce pas ? Vous êtes les « patriotes », les « républicains ». C’est « l’État de droit ». Il paraît même que « force reviendra à la loi ». Ou bien ?

Je pense particulièrement à mes jeunes compatriotes du RDPC qui défendent le régime Biya tous les soirs en espérant être à l’abri du Gang de Malfrats. Il y en a deux ou trois-là qui me viennent à l’esprit. Rien que d’y penser je suis mort de rire.

Réveillez-vous et sortez du mirage. Il est encore temps de rejoindre le côté de ceux qui aiment vraiment cette république.

Vous n’êtes que les kangourous de service. Les petits lièvres dont se servent les gros loups. Vous êtes ceux qu’on envoie comme de la chair à canon pour faire les bouffons. C’est vous qui encaissez tous les coups et au final, c’est encore vous qu’on punit. Tout retombe sur vous.

Après c’est à vous de voir. Je sais que le business du ridicule paye assez bien. Mais ne vous y trompez pas : il n’y a aucun avenir dans une Mafiacratie. Pensez-y dans votre grande assurance en patte de poisson. Au final, chacun aura son tour chez…

… le Corbeau

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *