Dans un message daté du 22 juin et porté à l’attention des chefs d’unités de police de la région du Centre, le délégué régional à la sûreté nationale, recommande d’accentuer le niveau sécuritaire dans la capitale. Ceci intervient suite aux différents explosifs qui se sont produits dans la ville de Yaoundé, et aux menaces terroristes révélées par les services de renseignements.

« Suite à l’évolution du contexte sécuritaire dans la ville de Yaoundé, caractérisée par une explosion de 02 Engins explosifs improvisés dans la nuit du 20 au 21 juin 2020 au quartier Emana, la haute hiérarchie recommande à ses éléments les fouilles sécuritaires des taxis et autres suspects de jour comme de nuit sans tracasseries », indique le commissaire divisionnaire Didier NGAH, qui instruit par ailleurs à ces éléments de procéder aux fouilles corporelles des chauffeurs ainsi que des occupants et d’accentuer par la même occasion les fouilles des sacs à mains, sacs à dos, malles arrières, boites à gants, capots, dessous des sièges, en vue de la recherche d’armes à feu, armes blanches, drogues et explosifs. Une opération qui a été effectuée dans plusieurs quartier, à l’instar d’Odza, où 11 présumés cambrioleurs ont été arrêtés.

Par ailleurs, le commissaire divisionnaire invite les gendarmes à multiplier les opérations « coup de poing » et autres opérations de « police bouclage ». Un tel déploiement du renforcement du niveau de sécurité signifierait en même temps à quel point les habitants de la capitale courent un grave danger. Plus loin un message Radio du secrétaire d’Etat en charge de la gendarmerie (Sed) du 24 juin 2020, élargit les suspicions de la menace au plan national. Dans ce message adressé à tous les commandants de légion de gendarmerie, Galax Etoga informe « des menaces d’attaques terroristes dans les grandes villes et agglomérations ». Dans une analyse de la situation sécuritaire d’ensemble, le patron de la gendarmerie révèle que des velléités terroristes, recoupées de manière récurrente par les services de renseignements se font jour.

Selon ce dernier, ces menaces pourraient se manifester par la multiplication d’usage des engins explosifs improvisés (Eei) ou des bombes artisanales dans les lieux populaires. Ainsi donc dans le souci d’anticiper cette menace sécuritaire, Galax Etoga recommande d’intensifier la recherche de renseignement prévisionnel avec un accent mis sur les milieux carcéraux et autres motos-taxi. Tout ceci dans un partage diligent de renseignement avec les autres forces spécialisées.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *