Trois gamins décédés et 4 personnes grièvement blessées, c’est le bilan de cet incendie criminel.

Les habitants du quartier New Bell, se sont réveillés dans la tourmente ce vendredi matin. Aux environs de 6h, un homme de 60 ans a décidé de mettre fin à la vie de toute une famille. Il a pris le soin de se déguiser en femme et de venir verser du carburant sur le domicile de sa sœur cadette, avant d’y mettre le feu alors qu’elle s’y trouvait avec ses petits-fils. La scène dramatique s’est produite non loin de la pharmacie sainte Anne dans le 2ème arrondissement de la ville de Douala.

Trois enfants sont morts calcinés, ils sont âgés de 2 ans, 3 ans et un bébé de 2 mois. Leurs génitrices étaient sorties de bonne heure à la recherche de leur pain quotidien. Malheureusement juste quelques minutes après leur départ, elles sont jointes au téléphone par les voisins qui annoncent la mort des enfants.

«Lorsqu’on m’a appelé pour me dire que mon enfant est mort, j’ai pas cru. C’est quand ma sœur insiste que je viens trouver mon enfant étalé, braisé comme un poisson», fulmine Jamila, la maman de l’une des victimes. Une disparition troublante qui transperce le cœur de cette jeune femme âgée de 19 ans seulement. Elle vient ainsi de perdre son premier et unique enfant, alors qu’elle s’apprêtait à fêter son 2ème anniversaire.

«J’avais déjà tout apprêté pour l’anniversaire de mon mignon garçon. Voilà le sorcier l’a tué. Je vais mettre ma tête où ? Je ne peux pas supporter», dit la jeune maman éprouvée, éclatant en sanglot.

D’après les témoignages, cette affaire de litige foncier ne date pas de ce jour. Le présumé assassin avait voulu vendre cette maison mais sa sœur, s’y est opposée. Depuis lors elle recevait régulièrement des menaces de cet homme, qui est pourtant son frère aîné. La dernière, date de deux semaines où il aurait envoyé des gens assassiner cette femme, mais son coup n’avait pas réussi. «Il a envoyé les gens tuer ma mère, mais ces gens l’ont reconnue et n’ont pas commis le crime. Ça fait juste quelques jours, que ces gars ont envoyé informer notre maman», relate Jamila.

Les sapeurs pompiers sont intervenus avant d’éteindre les flammes et extraire les corps des décombres. Les blessés dont, la grand-mère de ces enfants, le présumé assassin lui-même ainsi qu’un jeune du quartier brûlé alors qu’il tentait de les sauver, ont été placés sous soins intensifs dans une formation sanitaire et les corps sont gardés à la morgue de l’hôpital de New Bell.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar