Le ministère de la Défense assure que cet incident intervenu le 16 octobre dernier n’a rien à voir avec le conflit séparatiste dans la région du Nord-ouest.

Le gouvernement est revenu, ce 19 octobre 2020, sur un incident qui s’est déroulé le vendredi 16 octobre dans la ville de Bamenda, région du Nord-ouest du Cameroun. “Dans la journée du vendredi 16 octobre 2020 vers 16 heures 30 minutes, un incendie s’est déclenché dans le bâtiment abritant le Poste de Commandement du Groupement de Gendarmerie Territoriale de Bamenda, lieu-dit « Up Station »”, écrit le porte-parole du ministère de la Défense.

L’incendie aurait été rapidement maitrisé par les Sapeurs-pompiers. La sortie du ministère de la Défense ne fait pas état de perte en vies humaines et les “les premiers éléments de l’enquête ouverte font état d’un incendie d’origine accidentelle dû au brusque retour de l’énergie électrique dans la ville de Bamenda, brusque retour ayant entrainé un choc au niveau du compteur alimentant le bâtiment”.

Cet incendie avait d’abord fait croire à une attaque de séparatistes armés. La région du Nord-ouest étant en proie depuis trois à un conflit entre les forces gouvernementales et les indépendantistes armés.

“Les éléments de l’enquête actuellement disponibles laissent clairement établit- que cet incendie n’avait aucun rapport avec la situation sécuritaire prévalant dans la ville de Bamenda”, a tempéré le porte-parole du ministère de la Défense, le capitaine de frégate Atonfack.

 

Cet article Cameroun : incendie accidentel dans un poste de gendarmerie de Bamenda est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar