En 2019 le Cameroun a dépensé environ 40 milliards pour l’importation de 121 935 tonnes de matières textiles et leurs ouvrages dont la friperie, soit une hausse de 6,4%, à en croire la Magazine Ecofin.

D’importantes sommes d’argent ont été dépensées en 2019 pour pourvoir le marché camerounais d’importantes cargaisons de friperies et de vêtements de seconde main. Il s’agit précisément de 101,7 milliards de FCFA déboursés pour les friperies  et les matières textiles.

«La soie (135 tonnes) a absorbé 117 millions de FCFA. La laine et les poils (12 tonnes), 6 millions de FCFA. Le coton (794 tonnes) a coûté 1,427 milliard de FCFA. Les autres fibres textiles végétales (4 899 tonnes) ont englouti 3,803 milliards de FCFA. Les filaments synthétiques ou artificiels (11 305 tonnes), 11,111 milliards. Les fibres synthétiques ou artificielles (2 580 tonnes), 4,4 milliards. Les ouates, et feutres (2 711 tonnes), 2,912 milliards. Le pays a déboursé 2,527 milliards de FCFA pour les tapis et revêtements de sol (4 104 tonnes). Les tissus spéciaux (194 tonnes) ont coûté 236 millions de FCFA. Les tissus imprégnés (398 tonnes), 823 millions de FCFA. Les étoffes de bonneterie (23 tonnes), 39 milliards. Les vêtements en bonneterie (5 390 tonnes) ont absorbé 8,045 milliards. Les vêtements autres qu’en bonneterie (2 932 tonnes) ont coûté 4,393 milliards de FCFA», indiquent nos confrères du magazine panafricain dédié à l’économie africaine ECOFIN

Nos confrères ajoutent que, «Les autres articles textiles confectionnés (86 458 tonnes) ont coûté 61,879 milliards ; les sacs et sachets d’emballage (2 570 tonnes), 4,337 milliards de FCFA. La friperie (73 170 tonnes) à son tour a coûté 39,482 milliards de FCFA».

Le Cameroun importe de plus en plus les produits et selon le rapport dressé par l’institut Nationale de la Statistique(INS), les chiffres sont allés grandissant. Les dépenses ont atteint la rondelette somme de 3 856,9 milliards de FCFA, soit une augmentation de 13,3% par rapport à l’année 2018.

Share: