La campagne pour les régionales a été lancée. Avec des couacs au sein du parti au pouvoir, et une situation confuse dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Au sein du Rassemblement Démocratique du peuple Camerounais (RDPC), parti au pouvoir à Yaoundé, ce n’est pas la sérénité. C’est le journal le Courier qui le relève :

« Grégoire Owona contre le Rdpc dans le Nyong et Kellé ». Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale par ailleurs secrétaire général-adjoint du Comité central Rdpc, en flagrante collusion avec le PCRN de Cabral Libii pour saboter la dynamique du parti du flambeau dans les opérations de campagne électorale dudit scrutin.

Cependant que «Jean Nkuété galvanise les troupes sur le terrain». Pour L’action, journal du comité central du RDPC,  Après Edéa, Douala, Buea, Foumban et Bafoussam, le président dela Commission nationale de supervision de la campagne (Cnsc), pour l’élection des conseillers régionaux du 6 décembre du Rdpc est à Bamenda ce 2 décembre pour encourager davantageet appuyer certaines commissions locales. D’autres missions de la Cnsc ont également été dépêchées à Abong-Mbang, Bertoua, Maroua, Ngaoundéré, Ebolowa dans le même but, avant les étapes d’Eseka, Garoua et Monatélé.

Au sujet des dispositifs Administratif et sécuritaire à la veille des régionales:

«Paul Atanga Nji dans l’Adamaoua». Le journal Le Soir indique que Le ministre de l’Administration Territoriale, sous haute instructions du président de la République, poursuit son périple dans le Septentrion. Après Maroua et Garoua, hier, Paul Atanga Nji s’est rendu à Ngaoundéré où il a tenu une réunion de sécurité. Le retour d’information des responsables administratifs et de sécurité, l’évaluation des projets de développement et la supervision des élections régionales pour mettre en place le processus de décentralisation, sont au cœur de la descente du Minat dans la région de l’Adamaoua.

Dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, c’est plutôt «L’imbroglio». Le Journal Signatures, paraissant à Yaoundé écrit que Plusieurs acteurs déclarés ou sournois opèrent dans les Régions tourmentées du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Dans la mêlée, les intérêts se chevauchent, s’entrecroisent ou s’entrechoquent. Pêle-mêle, il y a les hypocrites qui condamnent du bout des lèvres ; les profiteurs qui attisent le feu ; les opportunistes qui manœuvrent dans les coulisses ; le gouvernement qui ne se décide pas à frapper du poing sur la table et malheureusement les civils et les forces de défense qui payent de leur sang, la violence aveugle d’une bande de forbans déchaînés…   

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar