Depuis le 19 octobre dernier, Marie Mafo a pour domicile l’Hôpital régional de Bafoussam. Celle-ci a échappé aux coups de poignard à elle infligée par son frère aîné. Justin Sob, le présumé agresseur, reproche à sa soeur cadette « d’avoir exploité une parcelle du terrain familiale contre la volonté des siens», apprend-on. Ladite parcelle est située à Tayim, village situé dans le département de la Mifi, région de l’Ouest. Cette dernière aurait quitté son foyer dans la ville de Douala pour s’y réfugier en 2006.

Le 19 octobre dernier, une dispute éclate entre les protagonistes suite à un refus de déguerpir par la soeur cadette. Justin Sob, le cinquantenaire décide d’en découdre avec sa propre soeur. « Il poursuit cette dernière avec une machette, la rattrape et lui assène plusieurs coups», racontent les riverains. « Pris de panique face à l’intervention des riverains, Justin Sob parvient à échapper à la vindicte populaire.

Celui-ci est porté disparu depuis son forfait», ajoutent quelques témoins de la scène. Cet acte suscite des interrogations car, le bourreau est celui qui a encadré la majorité des enfants de la victime. Une enquête a été ouverte par les autorités militaires de la région.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar