Les Camerounais au regard des différents événements passés semblent avoir perdu leur capacité d’indignation.

Le rendez vous a été donné en Kiosque ce lundi au Cameroun. Informer, Eveiller, Responsabliser tel le saint Tryptique qui a guidé et guidera le contenu éditorial de ce Tabloïd.

Le processus de démocratisation engrangé ces dernières décennies porte déjà ses premiers fruits.

Les acteurs de ce processus sont aussi divers que les trajectoires qu’ils empruntent. Tous les espaces de sociabilité se prêtent au débat sur les événements du moment. Le premier espace qui marque la preuve de cette mutation est la presse.

Votre nouveau journal Politics entend restaurer le prestige de la Presse…

Depuis les villes mortes, les émeutes de la faim de 2008 au Cameroun, on a assisté à l’émergence d’une nouvelle classe d’indignés, l’indignation est devenue une catégorie politique, qui a même son manifeste, sous la forme de l’opuscule bien connu de Stéphane Hessel,

Indignez-vous

L’indignation est le sentiment premier par lequel advient l’idée de justice. Le premier moteur de la conscience morale qui révèle, l’exigence de justice qui habite les hommes.


Il est pour nous #Politics plus qu’urgent de dénoncer le cours pervers d’une bureaucratie lourde et tatillonne qui dure depuis 60 ans. Et qui a conduit au désastre.

Il est question pour Politics d’énoncer une voie politique de salut public et d’annoncer une nouvelle espérance.

Politics souhaite contribuer à la formation d’une masse critique puissante dont le leitmotiv est : Informer, Eveiller, Responsabiliser.

#Indignez-vous! Doit être compris comme une “sonnerie de clairon”, un “point de départ” qui amorce une réflexion politique avec une fonction d’éveil. Une véritable écologie de l’action.

A vos marques, Kiosque Partons…

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar