A monsieur le Directeur de EQUINOXE TV.

Dans l’émission Equinoxe soir du 24/10/2020, consacrée à l’odieux massacre de sept enfants, le même jour, au sein de l’école Mother Francisca International Bilingual School à Kumba, monsieur Patrick Philippe RIFOE, enseignant à l’université de Douala et représentant du RDPC sur le plateau a tenu des graves propos mensongers sur la Cameroon Patriotic Diaspora (CPD).

Nous tenons par la présente à user du droit que nous offre la loi no 90-52 du 19 décembre 1990 relative à la liberté de communication sociale, pour répondre aux contre-vérités de monsieur RIFOE visiblement missionné pour discréditer la CPD, la société civile et les partis politiques d’opposition.

Lors de l’émission incriminée animée par le très talentueux Serge Alain OTTOU monsieur Patrick Philippe RIFOE a déclaré :

« …je vous dis à vous MRC parce que vous êtes membres du MRC, dites à vos amis sécessionnistes ce que vous êtes allés célébrer à Cologne ce pour qui vous avez cotisé pour que l’on achète des armes. Parce que le MRC a participé à une réunion au sein de laquelle, on cotisait pour acheter des armes pour financer les Ambazoniens. Oui, votre vice-président y était, KAH Walla y était, Alice NKOM y était donc vous n’êtes pas qualifié pour me donner des leçons et alors pas du tout, vous n’avez aucune qualité… Quand vous achetiez des armes à Cologne vous ne saviez pas que ces armes allaient se retourner contre des enfants ? Il y a des responsables directs mais il y a des responsables indirects… Et à côté de ceux-là, vous avez un certain nombre d’organisations de la société civile. Tout le monde a vu la vidéo dans laquelle Me Alice NKOM tient une réunion avec des Ambazoniens pour dire qu’il y a des fonds et qu’elle cherche à loger dans une banque centrale ; c’est de cela qu’il s’agit. Vous avez des individus qui vous disent qu’ils ont réussi à faire rentrer des centaines de millions au Cameroun pour déstabiliser le Cameroun… ».

La CPD tient à démentir fermement ces élucubrations de Mr RIFOE et de ses commanditaires dont l’objectif n’est rien d’autre que de créer l’amalgame, et de trouver des boucs émissaires pour justifier la logique militaire foireuse dans laquelle le régime RDPC et ses complices sont englués depuis trois ans dans le NO-SO. En toile de fond, il s’agit de discréditer notre organisation et les groupes de la diaspora qui résistent contre la dictature, les jeter en pâture, espérant ainsi diluer leurs Responsabilités.

A propos de la CPD

Créée en 2017 à Paris en France, la Cameroon Patriotic Diaspora (CPD) est une organisation citoyenne de la diaspora camerounaise qui lutte pour le changement politique, la démocratie, la liberté et le respect des Droits Humains au Cameroun. La CPD rassemble les camerounais de diverses obédiences politiques.

Afin que NUL NE L’IGNORE, nous tenons d’entrée de jeu à rappeler que la CPD est une organisation citoyenne pacifique qui fait la promotion des moyens démocratiques dans la lutte contre le régime

néocolonial au pouvoir au Cameroun. Pour ce qui est de la crise anglophone, depuis le début la CPD a constamment appelé le pouvoir à s’écarter de toute solution militaire et à privilégier le dialogue avec les mouvements sécessionnistes comme moyen d’arriver à une paix durable dans le NO-SO. Les propos de Mr RIFOE sont un tissu de mensonges, la vérité la voici :

Premiere contre-vérité : Le lieu de la rencontre

Le troisième forum de la Cameroon Patriotic Diaspora (CPD), tenu à Munich en Allemagne du 26 au 28 Juillet 2019 et non à Cologne comme l’a prétendu Mr RIFOE sur votre plateau. Avaient participé à cette rencontre Maître Emmanuel Simh du MRC, Maître Alice NKOM personnalité de la société civile et madame Kah Walla présidente du CCP. Ce forum venait après ceux de Paris en 2017 et Bruxelles en 2018. Le forum de Paris avaiet enregistré la participation de messieurs Elimbi LOBE, Cabral LIBII et Christopher FOMUNYOH. Celui de Bruxelles avait reçu, Me Agbor BALLA, docteur Siméon KUISSU et Serge Espoir MATOMBA.

Seconde contre-vérité : Le but de la rencontre

A en croire monsieur Rifoe : « … on a cotisé pour acheter des armes pour financer les Ambazoniens… ». FAUX !

Le thème du forum de Munich était : « L’urgence d’un dialogue national et d’une transition politique pour la paix et la réconciliation au Cameroun » Il s’agissait entre autre, comme mentionné dans le concept de la rencontre, qui a été rendu public, d’explorer les possibilités pour la création d’un cadre de collaboration et de mutualisation des efforts des principaux acteurs du changement, autour de l’idée d’une transition politique au Cameroun et de réfléchir sur les voies et moyens pour mobiliser les camerounais pour un véritable dialogue national inclusif devant mettre fin à la crise au NO-SO et déboucher sur une transition politique vers la démocratie et l’Etat de droit.

Comme vous pouvez le constater, il n’a jamais été question « de cotiser pour acheter des armes pour les Ambazoniens ».

Troisième contre-vérité : L’allocution de Maître Alice NKOM

Dans son intervention, elle a tenu à remercier les membres et sympathisants de la Cameroon Patriotic Diaspora (CPD) pour son rôle dans la recherche des solutions pacifiques notamment dans la crise au NO-SO et d’une transition politique sans heurts au Cameroun. Elle a relevé que l’une des solutions aux multiples crises politiques, économiques, sociales et culturelles auxquelles nous sommes confrontés serait d’acquérir une véritable indépendance et notamment, une indépendance monétaire et financière.

A ce propos, elle a fait un parallèle avec l’action de monsieur Georges Louis Tin qu’il entreprend pour tout le continent africain.

Maître Alice NKOM parlait en réalité du gouvernement de la 6ème région de l’Afrique lancé par Georges Louis Tin avec le soutien des réseaux africains. Georges Louis Tin avait annoncé sur France 24 qu’il créait une banque de la Diaspora et Maître Alice NKOM appelait à soutenir cette initiative ; et notamment trouver une banque qui pourrait accueillir les fonds très importants collectés dans cette initiative. A aucun moment pendant ce forum, comme avant ou après au sein de la CPD, il n’a été et il n’est pas question de soutenir qui que ce soit dans quelque guerre que ce soit.

« La collecte des fonds pour financer les Ambazoniens dont parle monsieur RIFOE, ne s’est déroulée que l’imagination confuse et tourmentée de ce dernier.

La CPD se réserve le droit dans les tous prochains jours, porter plainte contre monsieur Patrick Philippe RIFOE, afin qu’il réponde des actes pour lesquels il semble avoir été missionné. Monsieur RIFOE aura alors la possibilité d’apporter les preuves de ses allégations contre la CPD et ses invités au Forum de Munich.

La Cameroon Patriotic Diaspora (CPD) s’incline une fois de plus devant la mémoire de tous nos compatriotes victimes de cette guerre injustifiée et invite tous nos compatriotes où qu’ils se trouvent à se mobiliser pour contraindre le gouvernement à ouvrir sans plus tarder, un véritable dialogue inclusif y compris avec les mouvements sécessionnistes pour mettre fin à cette sale guerre qui a déjà fait de nombreux dégâts humains et matériels afin d’œuvrer pour une véritable indépendance du Cameroun..

Fait à Munich le 31/10/2020

Pour la CPD,

Paul YAMGA

Secrétaire chargé de la communication

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar