Les faits se déroulent le 09 Mars 2020 à Babadjou dans le département de Bamboutos région de l’Ouest Cameroun. Le jeune Jacob a ramassé l’arme de son crime chez la voisine.

Sous la négligence des parents et de l’entourage, plusieurs enfants passent de vie à trépas. Le 09 Mars 2020, un jeune garçon a consommé le repas destiné aux souris et s’en est allé. Agé de 8 ans et élève en classe de Cours Elémentaire 2eme année (CE2) à l’école Charles Luwamga dans le Bamboutos régions de l’Ouest, le jeune Jacob s’en va laissant ses amis et parents en larmes. En effet, les proches du défunt racontent qu’après les cours ce jour-là, il est rentré à la maison. Une fois changé, il décide de faire une promenade qui va le conduire chez ses voisins.

De retour à la maison, le petit Jacob rapporte avec lui le paquet de sa mort. « Il a pris un paquet utilisé pour piéger les souris et directement l’a mangé. C’est bien après qu’on s’est rendu compte que c’était des miettes de poisson mélangé avec de l’insecticide », explique son père sur les antennes de la chaîne Canal 2 international.

Quelques minutes après, son état est devenu critique. Il agonisait derrière le domicile familial jusqu’à l’arrivé d’un membre de concession. Il a de ce fait été transporté en urgence à l’hôpital de Toumaka. Malgré les efforts des médecins, le garçon a fermé définitivement les yeux. Les proches sont inconsolables en ce moment. Malgré toutes choses, une enquête reste ouverte. Les autorités du village ont profité de l’occasion pour interdire l’usage de cet insecticide dans les ménages.

C’est dans l’ignorance que le jeune Jacob a consommé ledit repas de souris. Tout ce qu’il voyait c’est du poisson et non du poison. Les souris sont sauvées et l’humain tué. Il a été prouvé que ce genre de tragédie n’arrive que dans les milieux caractérisés par une négligence avancée. Les produits destinés à tuer les cafards, les souris ou toutes bestioles indésirable dans ménages, doivent être bien cachés, même s’il y’a pas d’enfants à la maison. La voisine du petit garçon ne pouvait s’attendre à un tel drame.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *