C’est le bilan du drame survenu le 19 juillet 2020 à Waza dans la région de l’Extrême-Nord. Les victimes appartiennent au 41 Bataillon Aérien basé à Kousséri. Ils revenaient d’une mission à Sagmé, localité intimidée par la présence de Boko Haram.

Une voiture de militaires a fait tonneau le 19 juillet 2020 à Waza dans la région de l’Extrême-Nord Cameroun. Bilan, un mort et 7 blessés graves. Selon les sources, « La voiture victime de l’accident, appartient au 41e Bataillon d’appui ( B A). Une unité ayant pour commandant, le lieutenant- colonel Feindjou, lequel a survécu à l’hécatombe ». Ce dernier se serait réveillé du coma quelques heures après l’accident. L’adjudant Boukari est la principale victime, car il a été emporté par le poids de ses blessures. Il était le sous-officier supérieur chargé des activités dans le bataillon, en transmettant les instructions de la hiérarchie au groupe. Pour l’heure, l’on ignore les circonstances qui ont conduites la voiture à perdre le contrôle.  

Ces éléments du 41e Bataillon BA rentraient d’une mission à  Sagmé, Petit village situé dans l´Extrême-Nord. Il est séparé du Nigeria par une rivière dont l´eau tarit en saison sèche, ce qui permet la traversée à pied d´une rive à l´autre. C’est l’une des voies principales empruntée par Boko Haram, le groupe terroriste qui terrorise plusieurs pays africains.

Share:

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.