Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Dans une correspondance, le Gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua « met en garde » le promoteur de la chaine de télévision Equinoxe, Sévérin Tchounkeu, contre sa « ligne éditoriale belliqueuse » destinée à « susciter une révolte populaire ».

Selon le Gouverneur du Littoral, la chaine de télévision Equinoxe « s’illustre par une ligne éditoriale outrancièrement belliqueuse ». Pour Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, cette chaine de télé basée à Douala, « s’active avec véhémence dans l’apologie de la violence et de la déstabilisation (…) dans l’espoir de susciter une révolte populaire contre les institutions républicaines ».

Des accusations graves, que l’autorité administrative illustre par le contenu de l’émission « Droit de réponse » du dimanche 27 février 2022. Dieudonné Ivaha accuse un des panélistes de l’émission d’avoir « clairement » appelé les parents et les élèves à rejoindre la grève des enseignants en cours depuis le 21 février sur le territoire camerounais et, avec une forte mobilisation à Douala, notamment.

Par le traitement des informations relatives à ce « mouvement d’humeur », Equinoxe TV et ses intervenants s’emploient à « obstruer les efforts du Gouvernement dans la recherche d’une issue heureuse à cette crise », écrit le Gouverneur de la région côtière. Aussi, a-t-il mis en garde le promoteur de la chaine, Sévérin Tchounkeu, contre « toute récidive face à laquelle sera appliquée la Loi dans toute sa rigueur ».

« Droit de réponse »

Le PDG d’Equinoxe Télévision a, lui, fait usage de son « droit de réponse ». Rejetant toutes les accusations portant sur des propos séditieux. « Aucun acte contenu dans cette correspondance n’a été posé sur cette antenne » a déclaré M. Tchounke, dans une intervention télévisée ce lundi 21 février 2022. « Nous travaillons pour que la République soit debout parce que si la République vacille, nous serons à titre personnel les premiers perdants parce-que nous avons investi à la sueur de notre front ».

Intervenant à son tour, le rédacteur-en-chef de la chaine a soutenu qu’aucun des panelistes n’a tenu les propos évoqués par la correspondance citée par le Gouverneur. Selon lui, les panélistes de l’émission s’en sont tenus à une analyse de la grève des enseignants.

Pour sa part, Sévérin Tchounkeu accuse le Ministre de l’Administration Territoriale (MINAT), Atanga Nji d’être « le rédacteur de cette correspondance » incendiaire. En mars 2020 déjà, le MINAT avait mis en garde Equinoxe TV, qu’il accusait de se faire le relais de rapports à charge des ONG internationales contre l’Armée camerounaise, accusée d’exactions dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où elle combat des groupes armés séparatistes.

Share:

Avatar

editor