Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Près de 44.000 personnes ont déjà reçu une dose de vaccin, en réponse à l’épidémie de choléra qui sévit au Cameroun depuis octobre 2021. C’est ce qu’a indiqué le Ministre de la Santé Publique, au sortir du Conseil de Cabinet du 24 février 2022.

Autour du Premier Ministre jeudi dernier, les membres du Gouvernement ont examiné, notamment, la situation de l’épidémie de choléra en cours dans cinq régions du pays. « La riposte a été organisée et les équipes sont à pied d’œuvre. Nous avons déjà vacciné près de 44.000 personnes », a indiqué le Ministre de la Santé Publique.

Ces premiers résultats s’inscrivent dans le cadre de la campagne de vaccination lancée le 18 février dernier. Une campagne entamée principalement dans la région du Sud-ouest, qui compte, à elle seule, plus de 1000 cas recensés. En effet, « la situation est plus préoccupante dans la région du Sud-Ouest avec les districts de santé de Ekondo-Titi, de Mbonge, de Mundemba et de Bakassi », a expliqué Manaouda Malachie.

Au total, 18 Districts de Santé sont touchés dont 14 actifs, apprend-on. Outre la région du Sud-ouest, le Centre, le Littoral, l’extrême-nord et le Sud sont également touchés. Dans le détail, le bilan humain fait état de 1.574 cas depuis le début de l’épidémie, dont 44 décès. Soit un taux de létalité autour de 2,8%.

Pour endiguer la propagation de l’épidémie à d’autres foyers, les autorités sanitaires peaufinent un plan de riposte. Elle se traduit par « l’élaboration d’un Plan national de préparation et de réponse, la vaccination, le renforcement des capacités des acteurs de laboratoire au prélèvement ainsi que l’acheminement des échantillons », selon le Ministre de la Santé Publique.

La sensibilisation s’intensifie

Sur le terrain, les campagnes de sensibilisation se poursuivent. En guise de mesures préventives, les populations sont invitées à désinfecter leur environnement immédiat. Il est rappelé de respecter les règles d’hygiène de base. Notamment, le lavage systématique des mains, à l’eau propre coulante et au savon, avant les repas ou en sortant des toilettes.

Dans le même temps, les équipes sanitaires procèdent à la distribution de kits de potabilisation de l’eau. De même que la vaccination des populations les plus exposées. Rappelons, à cet effet, que Le Cameroun a reçu une cargaison de 204.800 doses de vaccin anticholériques le 19 janvier 2022. Ces doses de vaccin, de type « Euvichol », sont fournies par l’Alliance Globale pour les Vaccins et l’Immunisation (GAVI), en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Share:

Avatar

editor