L’édition 2020 des Journées Portes Ouvertes de l’enseignement technique a été lancée le 12 Mars 2020 à Ebolowa dans la région du SUD. Une manifestation qui a consacré une vaste réflexion sur la problématique de la professionnalisation des enseignements.

Au-delà de mettre en exergue leur génie-créateur, le savoir-faire et la technicité acquises dans les salles de classes et les ateliers, les élèves des établissements scolaires d’enseignement technique de la ville d’Ebolowa et de ses environs ont apporté la preuve qu’ils sont capables de créer et d’entretenir des entreprises. Surtout que le thème de ces Journées Portes Ouvertes épouse cette logique de l’entrepreneuriat. Au Lycée Technique d’Akak-Essatolo les élèves ont fait montre de créativité. Ils ont fait étalage de leurs compétences et des qualifications requises sur le marché de l’emploi. Pour MEDJO M’AZANG le proviseur du Lycée Technique d’Akak-Essatolo « la société exige de plus en plus que les enseignements secondaires forment des cadres immédiatement fonctionnels et pourvoient les futurs étudiants des universités. Cet ordre d’enseignement est tenu DD prendre en compte une série disparate de disciplines nouvelles l’acquisition des valeurs et attitudes qui impliquent l’exercice de la citoyenneté et la vie dans les sociétés multiculturelles et toutes questions de nature essentiellement sociale qu’éducative ».

La problématique de la professionnalisation

Les différentes prises de paroles notamment celle du proviseur du Lycée Technique d’Akak-Essatolo et celle du gouverneur de la région du Sud ont laissé transparaître une réelle volonté de résoudre l’épineuse question de la socialisation des produits de notre système éducatif. Surtout au moment où le Cameroun est résolument engagé dans la voie de l’émergence avec un accent sur la promotion de l’auto-emploi. Le thème de cette célébration cadre avec cette détermination et cette aspiration profonde. Mais cette démarche devra s’accompagner de la conception des programmes et des méthodes d’enseignement selon une approche par compétences reposant sur un consensus social et professionnel.

Faciliter des interactions entre savoirs théoriques et savoirs pratiques

Dans les différents ateliers et stands les élèves des Lycées Techniques, des centres de formation techniques et des écoles professionnelles ont mis en exergue l’aptitude à entreprendre qui matérialise le point de démarcation entre la théorie et la pratique. Il est question pour tout le système éducatif de prôner de véritables chefs d’entreprises. Les Journées Portes Ouvertes ont ainsi permis de présenter au grand public l’éventail des savoir-faire acquis par les Apprenants dans leurs établissements respectifs. Selon Félix NGUELE NGUELE le Gouverneur de la région du Sud : « c’est le moyen d’atteindre l’émergence économique. Nous devons appuyer l’option des pouvoirs publics pour en faire des entrepreneurs et non des chercheurs d’emplois ».

Tout reste à espérer que la professionnalisation des enseignements conduira à la transformation totale de notre société actuelle.

Consty ZANG correspondant

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *