D’après une enquête menée par Polycarpe Atangana journaliste indépendant et spécialiste des droits de l’homme et de la justice pénale, Cédric Kamta et ses amis médecins ont tué depuis cinq ans à nos jours, 20 patientes et 300 fœtus au nom de l’argent.

Enquête Impossible par Polycarpe Atangana

1 Timothée 6:10 Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. Monsieur KAMTA Cédric sur la photo, étudiant l’Institut Supérieur de Technologies Médicale de Kolondom à Yaoundé filière gynécologie et ses amies médecins ont tué depuis cinq ans à nos jours, 20 patientes et 300 fœtus au nom de l’argent. Au nom de l’égoïsme, de la haine démographique, de la pire méchanceté et folie meurtrière que le milieu de la médecine camerounaise n’ait jamais connu.

Nous sommes à Yaoundé.  Le 25 juin 2020, nous avons fait la rencontre de Monsieur Kamta Cédric. Nous avons été très surpris de son rythme de vie supérieur à celui d’un fonctionnaire de surcroît étudiant en médecine : (il loue un appartement de 200.000, il a une grosse voiture, une ménagère et ne mange des de grands restaurants chers, il couche avec 2 petites une le matin et l’autre le soir).

Cette personne apparemment irréprochable, bien habillée qui ne donne aucune impression de dissimuler aux tréfonds de son cœur les dessins noirs. En menant minutieusement notre enquête, grande était alors notre surprise de découvrir que les sources de revenus de ce dernier proviennent essentiellement des avortements illégaux et des mutilations génitales, arnaques, escroqueries et autres.

Durant cette enquête nous avons cherché à savoir le véritable rôle d’un gynécologue.

Il est là pour sauver les vies en contribuant à la démographie d’un pays mais également pour encourager les femmes à avoir un désir de maternité.

-Il doit aussi être un modèle et donner l’exemple. Mais la réalité qui est incompatible à aux souhaits de notre démocratie, de notre système de santé et démontrent que KAMTA CÉDRIC et ses ami.es médecins ont failli à leur mission.

Ces pratiques volontaires suppriment volontairement le droit à la vie qui est l’un des premiers droits de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme voté et adopté par les Nations Unies le 10 décembre 1948 et ratifier par l’Etat du Cameroun.

Il fait avorter les femmes à 40. 000 et 20.000FCFA

Il veut devenir gynécologue et pourtant au bout de 5 ans il a déjà fait mourir 10 femmes et tué plus de 300 fœtus. Les éléments audiovisuels sont là. Ils en disent trop sur ce qui peut motiver un jeune homme à tuer:  L’amour de l’argent, la passion de tuer, le business. D’autres part, plusieurs éléments audiovisuels et le médicament qu’ils utilisent transmis au procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mfoundi Centre Administratif témoignent le comportement odieux, inacceptable, inadmissible.

Il reconnaît plusieurs fois qu’il fait avorter les femmes à 40. 000 et 20.000FCFA et comprends bien les faits négatifs qui se répercuteront chez ces femmes inexpérimentées.

Une enquête urgente a été prescrite

Le Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance de Yaoundé Centre Administratif a été saisi pour objet concernant dénonciation d’un réseau de médecins et étudiant en médecine pour avortement illégal et mutilations génitales.  Une enquête urgente a été prescrite en urgence au commandant de la brigade de Melen afin que les mis en cause soient entendus sur Procès-Verbal, que les victimes soient entendues sur des faits allégués, les confronter aux mis en cause en instant sur la commission des faits et produire des pièces médicales. Des instructions qui étaient bien évidemment accompagnées du mandat d’amener de Kamta Cédric, Nnang Larissa (médecin à l’hôpital de district de Mvog-Ada) Messi Urielle, Tchinou Jordana(élève au collège en classe de Tle au collège de la retraite)et autres.

Non à l’avortement illégal et mutilations génitales

Lançons un avertissement.  Oui, dans notre pays, nos villes et villages où que vous soyez afin qu’une tradition descente et de bien règnent dans notre pays. Disons non à l’avortement illégal et mutilations génitales.  Disons oui à la démographie qui fait la démographie qui fait l’histoire d’un pays. Que ceux qui refusent d’adhérer à ces valeurs d’intégrité doivent être punis.

Si on se fie à notre bon sens pour en avoir un, Nous sommes persuadés que KAMTA CÉDRIC, Messi urielle,  Nnang Larissa,  Tchinou Jordana,  et autres sont coupable d’avortement illégal et de mutations génitales et répondront de leurs actes devant un tribunal très bien.

L’enquête suit son cours à la Brigade de Melen sous la coordination du parquet de Première instance de Yaoundé Centre Administratif en attendant que Ntchinou Jordana finisse de composer le Baccalauréat. Une faveur qu’elle a bénéficié du Procureur de la République.  Pour l’heure, Kamta Cédric a été arrêté Jeudi matin dans son appartement à la montée chapelle par les éléments de la brigade de Melen, puis auditionné. Nous y reviendrons.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *