Une jeune fille a trouvé la mort dans les conditions troubles le 23 octobre dernier.

Berthe Sounthéné, âgée environ de 26 ans, est décédée de suite d’un accident de circulation le 24 octobre 2020 au petit matin à Bertoua à bord d’une moto. En effet, dans la soirée du 23 octobre 2020, la jeune fille se rend dans une boîte de nuit au quartier Bodomo, elle fera la connaissance d’un individu non identifié. Ce dernier finance tous les besoins de la jeune fille durant toute la soirée, le deal étant de finir la nuit en compagnie de son financier circonstanciel. Mais aux environs de 4 h du matin, la jeune fille prend sur elle l’initiative de se soustraire discrètement de la boîte de nuit à l’insu de son financier mais c’était sans compter avec l’expérience nocturne de ce dernier.

Berthe Sounthéné emprunte une moto et ordonne au conducteur de rouler à tombeau ouvert : « Elle m’a dit de rouler vite parce qu’il y a un homme qui l’a poursuit et elle ne veut pas rentrer avec lui » affirme Oumarou le taximan moto. Commence alors la chasse à l’homme avec le bourreau, et chacun des conducteurs use de ses stratégies. C’est au niveau du quartier Enia (route aéroport) avant la rivière Tsougou, que le bourreau rattrape les fugitifs, qui étaient aussi à vive allure. Le bourreau va donc bousculer la moto des fuyards, Oumarou et sa cliente vont achever leur course sur le macadam.

Berthe Sounthéné qui va atterrir sur le macadam avec la tête va décéder sur place et le taximan moto sera conduit à l’hôpital régional de Bertoua dans un état comateux grâce aux premiers passants aux environs de 5h 30 mn. Il va sortir de son coma aux environ de 16 heures le 25 octobre.

Après l’accident, selon les déclarations du conducteur de l’engin, ils n’ont pas bénéficié de l’aide du bourreau qui a par contre dépouillé ses victimes (moto taximan et Méline quoique morte) de leurs biens (argent, bijoux, téléphone etc..).

Le corps sans vie de Berthe Sounthéné originaire d’un pays voisin a été conduit et conservé à la morgue de l’hôpital régional de Bertoua. Leur bourreau est encore en fuite mais pas pour longtemps certainement car les fins limiers de la police et de la gendarmerie sont à ses trousses.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar