Le responsable du Social democratic front pour la région du centre Emmanuel Ntonga n’a pas favorablement réagit suite à la convocation du collège électoral par le président Paul Biya. Il estime que cette échéance électorale prévue le 6 décembre s’annonce chaotique.

 « Le Social Democratic Front (Sdf) n’ira à aucune élection. Le Sdf a pris sa position officielle. On verra bien comment est-ce que le régime va organiser cette élection », a déclaré l’homme politique, juste après le décret de Paul Biya, convoquant le collège électoral pour le 6 décembre 2020. Ceci, pour le compte des élections régionales au Cameroun. Le responsable du Sdf pour le Centre confirme tout simplement la décision de son parti prise le 2 septembre 2020.

De l’avis de cet homme politique, le régime Biya s’entête à organiser cette élection alors que la guerre perdure  dans les régions anglophones du pays.   « On peut juste appeler cela des élections dans le sang des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Voilà tout ce qu’ils ont envie d’organiser. On verra comment ça va se passer. Pour nous, il n’est pas question d’aller à cette élection. C’est une élection qui va se faire dans le sang des Camerounais », conclut Emmanuel Ntonga.

Fru Ndi

Le Social démocratic front est la deuxième formation politique camerounaise qui a décidé de ne pas participé à cette élection régionale. En effet, le parti de Fru Ndi rejoint dans cette logique de boycott, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) de Maurice Kamto.

 L’ancien candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun a ouvertement menacé de faire appel au peuple camerounais pour chasser le vieux lion à Etoudi. Depuis l’annonce de la tenue de cette élection, Maurice Kamto n’a pas encore fait une communication officielle sur le sujet. L’on reste alors sur le qui-vive.

Source: Actu Cameroun

Share: