Certains élus municipaux du Social Democratic Front (SDF) de la région du Nord-Ouest au Cameroun, ont défié les ordres de leur formation politique  en se rendant aux urnes pour le compte des élections régionales qui ont eu lieu hier au Cameroun.

Jusqu’ici, l’on croyait que le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) était la seule formation politique à avoir été lâché par ses militants lors des élections régionales. Si les militants du parti de Cabral Libii ont choisi de voter pour le parti au pouvoir, ceux du Social Democratic Front (SDF) à Bamenda III ont boycotté le mot d’ordre de boycott lancé par le SDF pour se rendre aux urnes.

Selon des informations de bonnes mains parvenues cet après-midi à la rédaction de camer.be , les 31 conseillers municipaux de la commune du troisième arrondissement de Bamenda , chef lieu de la région du nord-ouest avec à leur tête le maire Fongu Cletus Tanwie ont débarqué au bureau de vote situé à l’ancien Public Work Department (PWD). Ils ont ont tour à tour tenu à faire prévaloir leur droit de vote.

Il faudra souligner que dans la région du Nord-ouest, seul le Rassemblement du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir a présenté des candidats.

Il reste maintenant à voir si le parti de Ni John Fru Ndi prendra des mesures lors de la réunion du Comité exécutif national du week-end prochain à Yaoundé

NB: Image simplement illustrative

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar