Ce Dimanche 6 Décembre, l’ensemble des conseillers municipaux des Quatre Mairies que compte le Ndé, et le collège des électeurs des chefs traditionnels ont activement pris part au rendez-vous historique dans l’ordre et la discipline pour accomplir chacun son droit de vote.

Ce sont des électeurs conscients des enjeux de cet élection pour le Ndé , pour  la région de l’Ouest et pour  le Cameroun tout entier qui sont allés voter ce jour. « Notre reine-mère, Mafeun Ketcha Courtès, nous a permis de comprendre, que par la qualité de notre vote nous devons contribuer à la réussite excellente des grandes opportunités pour lesquelles le Ndé a investi avec très grand score le Chef de l’État », nous souffle le chef supérieur Bangangté, Candidat à cette élection.

En réalité, pendant la campagne électorale, le Ministre de l’habitat et du développement urbain, sous ses attributs de Reine-mère et de personnalité ressource du Rdpc dans la Ndé a mis en place des stratégies d’encadrement et de sensibilisation des électeurs et même des populations toute entière. Selon Mafeun Ketcha Courtès, au-delà des excellents résultats visibles déjà réalisés dans le cadre des grandes opportunités et qui contribuent pleinement à l’amélioration des conditions de vie des Camerounais, les élections de ce 6 Décembre devraient permettre au Chef de l’Etat, S.E. Paul BIYA, d’accélérer à nouveau la mise en œuvre du programme des « Grandes Opportunités » pour lequel il a obtenu le plébiscite du peuple camerounais libre et souverain le 7 octobre 2018. Cette élection au plan général est l’aboutissement d’un cycle électoral commencé le 25 mars 2018 avec l’élection des sénateurs, ensuite l’élection présidentielle, le 7 octobre 2018, enfin le double scrutin législatif et municipal du 9 février 2020. 

De Bazou à Tonga en passant par Bangangté et Bassamba, l’on a constaté que pour  les grands électeurs de ce jour, il s’agira d’un vote accompli avec en cœur l’orientation de Célestine Ketcha Courtes qui dès la convocation du corps électoral a multiplier des occasions pour faire comprendre aux populations du Ndé que ” l’acte pris par le Chef de l’Etat marque sa ferme volonté de parachever le processus de décentralisation en faisant participer davantage les citoyens à la gestion des affaires publiques”.  En effet au moment d’accomplir leur devoir ce jour, les électeurs du Ndé sont conscient qu’aux termes de la Constitution, les conseils régionaux et les communes sont les deux catégories de collectivités territoriales décentralisées que compte le Cameroun. Autorités traditionnelles et conseillers municipaux  comprenne alors  toute l’importance que revêt ce scrutin qui arrive   après la tenue des élections municipales au mois de février 2020.

Ce scrutin qui intervient après la promulgation de la loi sur le Code général des collectivités territoriales décentralisées est l’approfondissement parfait de la décentralisation, et fait partie des recommandations du Grand Dialogue National tenu du 30 septembre au 4 octobre 2019 à l’initiative du Chef de l’Etat en vue de trouver des solutions à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

La parfaite harmonie qui règne au sein des Chefs traditionnels du Ndé, la place de reine-mère de Célestine Ketcha Courtès, et le positionnement du Rdpc dans les différents arrondissements du Ndé, sont des facteurs qui permettront de bien apprécier les résultats de ces élections régionales qui dans le Ndé porte le coefficient “fidélité, gratitude, et soutien total” au chef de l’État SEM Paul Biya, Président de la République Chef de l’ETAT.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar