Le Cameroun, commémore en ce 04 novembre 2020, le 38 ième anniversaire de la démission d’Amadou AHIDJO, premier président du Cameroun indépendant ” Camerounais, camerounaise, mes chers compatriotes, j’ai décidé de démissionner de mes fonctions de président de la République. Cette décision prendra effet le 06 novembre à 10 heures” martelait-il.

L’ adresse de démission qu’il avait prononcé en cette période là, sur les antennes de radio cameroun au journal de 20h, avait suscité mélancolie et surprise générale, chez de nombreux Camerounais.

Dans son discours de démission, le président Ahmadou AHIDJO, avait invité les Camerounais à faire confiance à Paul BIYA, son successeur constitutionnel ” j’invite toutes les Camerounaises et Camerounais, à accorder sans réserve leur confiance et à apporter leur concours à mon successeur constitutionnel Monsieur Paul BIYA. Il mérite la confiance de tous, de l’intérieur et de l’extérieur” précisait-il.

Durant cette déclaration d’adieux, il avait précisé à son remplaçant légitime que la cameroun est doté de plusieurs potentialités capables de favoriser un développement durable.
” notre pays dispose d’atouts important, une économie en expansion continue, des finances saines, de solides et fructueuses relations d’amitié entre le Cameroun et d’autres pays du monde…” soulignait-il.

Deux jours plutard, après la capitulation D’ahmadou AHIDJO, Paul Biya prêtera serment le 06 Novembre 1982 en devenant le deuxième président de la République du Cameroun.

Même si quelques médias sociaux occidentaux avaient indiqué que les raisons de cette capitulation étaient d’ordres médicales, il n’en demeure pas moins de souligner que, jusqu’à ce jour, les interrogations autour de ce départ inopiné continuent d’alimenter les débats.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar