Crise anglophone au Cameroun- Le pire a été évité ce matin du mercredi 04 novembre 2020, au Kulu International College de Limbe, département du Fako ( région du Sud-Ouest Cameroun).

Selon nos informations, des hommes armés non identifiés et donnés comme ses miliciens séparatistes anglophones, ont fait irruption au Kulu International College de Limbe ce matin, et déshabillé tous les élèves et enseignants, avant de les passer à tabac.

Ils ont ensuite mis le feu dans le campus, et la tragédie n’a été évité que grâce à un élève qui était hors du collège, a discrètement vu les assaillants, et a donné l’alerte. N’eut été cela, nous apprend-on, élèves et enseignants auraient été tous brûlés vifs par ces hommes armés de matchettes et de fusils, après avoir été tabassés. Toutefois, deux salles de classe ont été réduites en cendres, des bureaux saccagés. Dans la vidéo l’on peut voir les otages crier leur désarroi, en suppliant leurs bourreaux, de ne pas les tuer.

Les assaillants ont pris fuite devant les forces de défense et de sécurité qui n’ont pas tardé à arriver pour sécuriser les lieux, et sauver tout un collège, d’une mort collective et imminente.

Même si elle n’est pas politiquement négligeable, la crise anglophone est davantage devenue une histoire de voyous et de bandes armées qui vivent de l’industrie du crime.

Une source locale a confié à Camer.be que les responsables de l’école auraient subi à plusieurs reprises, le harcèlement des groupes armés qui leur demandent des rançons afin de les laisser poursuivre leurs activités en paix.

Aussi, l’incursion des miliciens séparatistes aujourd’hui au sein du Kulu International College de Limbe, rentrerait-elle dans la logique des expéditions punitives pour non versement des rançons demandées.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar