Je suis très satisfait. Car la Loi cadre portant protection du consommateur au Cameroun du 6 mai 2011, bafouée par le gouvernement a été respectée par le Président de la république Paul BIYA, qui démontre ainsi qu’il tient bel et bien le gouvernail du pays.

Il a répondu favorablement à la requête de la Ligue Camerounaise des Consommateurs, (LCC), demandant de surseoir l’entrée en vigueur de la taxe sur les téléphones et smartphones et de changer le mode de prélèvement.

La LCC reste et demeure un partenaire légitime du gouvernement camerounais et l’invite à respecter la Loi cadre No 2011/012 du 6 mai 2011, portant protection du consommateur au Cameroun, en associant les Représentants des consommateurs au processus de prise de décision.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar