Cameroun – Cabral Libii , leader du PCRN a signé le 7 décembre 2020, une décision portant suspension des mandats des bureaux des comités d’arrondissement dans le Nyong-et-Kelle.

Dans le Nyong et Kelle, le PCRN (Parti Camerounais Pour la Reconciliation Nationale, Ndlr) comptabilise dans cinq mairies quelques 128 conseillers municipaux.

Pour le compte des élections régionales, ce parti a perdu face au RDPC. Qu’est ce qui s’est passé ? En fait, 31 conseillers municipaux du parti dirigé par Cabral Libii n’ont pas accordé leurs suffrages au parti, plutôt aux autres formations politiques en lice.

Le parti a décidé de tirer les leçons de cet échec. Le Président National de ce parti, Cabral LIBII a suspendu dans un communiqué les mandats de certains responsables de son parti, de tout le département du Nyong et Kelle.

Le leader du PCRN précise dans l’article 2 que «les bureaux de comités de base et des sous-comités d’arrondissement restent en vigueur jusqu’à leur renouvellement».

Au lendemain de ce scrutin régional, le RDPC parti au pouvoir gagne dans 9 régions. L’UNDP de Bello Bouba dans une région, plus précisément dans l’Adamaoua. L’UDC gagne dans le Noun.

Le PURS, l’UPC et le PCRN qui ont pris part à cette élection, ne récoltent aucun conseiller régional. L’on aura au total 90 conseillers régionaux dont 20 représentants de chefferie traditionnelle dans chacune des dix régions du pays

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar