Dans un communiqué conjoint signé du 28 septembre 2020, la « Coalition des forces pour le changement la paix et la démocratie » invite les populations à participer à des marches pacifiques tous les mardis pour exiger le départ du président de la République du pouvoir, et le report des élections régionales.

La « Coalition des forces pour le changement la paix et la démocratie» ne lâche pas prise. Malgré la séquestration de son leader Maurice Kamto à son domicile depuis le 20 septembre, et l’arrestation de plusieurs participants à la marche du 22, elle projette d’autres manifestations à travers le territoire national.

Dans un communiqué conjoint signé du 28 septembre 2020, le MRC, le PAP, le Modecna, le FRD, AGIR/ACT, la COACIC et le FSN invitent les populations à descendre à nouveau dans les rues pour des marches pacifiques tous les mardis, et ce à compter du 6 Octobre 2020. Il est question énonce ladite coalition, d’exiger : « le retour à la paix dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest par un cessez-le-feu Immédiat, suivi d’un dialogue inclusif portant, entre autres sur la réforme des institutions, y compris la forme de l’État; La réforme consensuelle du système électoral avant toute nouvelle élection dans notre pays ».

Elle précise qu’en cas de non satisfaction totale des deux objectifs précités, « des manifestations pacifiques périodiques appelant au départ de M. Paul BIYA et de son régime du pouvoir seraient organisées jusqu’à leur départ effectif, suivi de la mise en place d’une transition politique ».

Le gouvernement pour sa part reste opposé à ces manifestations. Les ministres de l’Administration du territoire Paul Atanga Nji et celui de la Communication René Emmanuel Sadi y voient une « tentative de déstabilisation des institutions de la République ».

 

Cet article Cameroun : d’autres manifestations anti Paul Biya annoncées dès le 6 octobre 2020 est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar