Six personnes, dont 03 gendarmes, 01 policier et 02 civils, ont été tuées après une attaque des groupes armés ce vendredi matin dans la localité de Matazem, située à la frontière entre les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun.

Selon Awa Fonka Augustin, gouverneure de la région de l’Ouest,  l’attaque a été perpétrée “tôt ce matin au poste de contrôle de Matazem, dans l’arrondissement de Santa, à la frontière entre la région du Nord-Ouest et celle de l’Ouest. Une attaque perpétrée probablement par les combattants séparatistes. Nous avons perdu trois gendarmes, dont un qui est mort à l’hôpital. Nous avons aussi perdu un policier et un gendarme”, a-t-il  déclaré au micro de la radio nationale camerounaise (CRTV)

Deux d’entre les blessés sont soignés à l’hôpital régional de Bafoussam tandis que d’autres ont été évacués vers Mbouda, une localité de la région de l’Ouest.

Ce nouveau drame intervient après celui de mercredi 6 janvier 2020, où des présumés séparatistes armés ont attaqué le convoi du préfet de la Momo, tuant sur le champ quatre militaires et une journaliste d’expression anglaise, par ailleurs déléguée départementale de la communication pour la Momo.

Le flux rss de camer.be

Share:

Florelle Sateu

editor