Les chiffres communiqués par les autorités font état de 13 700 cas positifs, 11 114 guéris et 328 décès. Le taux de létalité est ainsi de 2,3%.

Le nombre de patients guéris de coronavirus connait un boom au Cameroun. Suivant le communiqué rendu publique par le Premier Ministre Joseph DION NGUTE, 11114 patients sur 13 700 ont été guéris. Par contre 328 malades sont décédés depuis le début de la pandémie. Soit une proportion de décès (taux de létalité) de 2,3%. Ces résultats ont été enregistrés au cours de la réunion hebdomadaire du Comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie du COVID-19. « Sous la présidence effective du Premier ministre, chef du gouvernement, Monsieur Joseph Dion Ngute, s’est tenue ce mercredi, 1er juillet 2020, par visioconférence, la réunion hebdomadaire du Comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie du COVID-19 au Cameroun », peut-on lire dans le communiqué rendu publique par Le Secrétaire général des Services du Premier ministre, FOUDA Séraphin Magloire.

Ces chiffres sont aussi le résultat du renforcement du dispositif sanitaire. Les autorités demeurent sur le terrain de bataille pour éviter que le pays ne connaisse un pic alarmant. A cette troisième phase du plan national de prévention et de riposte contre l’épidémie, le ministre de la santé annonce le renforcement de : « La stratégie des 3T (traquer-tester-traiter) », avec pour objectif de « stopper, si non contrôler la transmission communautaire, maitriser la morbidité et la mortalité notamment pour les personnels de santé, réduire l’impact du covid-19 sur notre système de santé », développe le Dr Malachie Manaouda.   L’heure est au renforcement des capacités des personnels soignants; at-on appris le 2 juillet 2020 par un tweet du ministre de la santé: « Session de renforcement des capacités des personnels de 11 Districts de Santé à la prise en charge du COVID-19, dans le cadre de notre politique de décentralisation de la riposte ».

L’Etat camerounaise est déterminé à : « aplatir la courbe » des infections en ralentissant la propagation du virus, localité après localité, région après région.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.