Dans une lettre adressée le 23 avril 2020 au président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus importante organisation patronale du pays, le directeur général (DG) de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) annonce des « mesures d’assouplissement », à l’effet d’accompagner les entreprises dans le contexte actuel de crise du Covid-19.

Il s’agit notamment de la suspension pour trois mois, jusqu’au mois de juin 2020, des contrôles sur place, au profit des contrôles sur pièces ; puis de l’étalement sur trois mois, du paiement de la dette des cotisations sociales des mois d’avril, mai et juin 2020, sur demande justifiée. « Ce qui signifie que les cotisations sociales dues au titre de chacun des mois concernés pourront être payées en trois mensualités », souligne le directeur général (DG) de la CNPS.

Ensuite, Alain Olivier Noël Mekulu Mvondo Akam annonce « l’annulation des pénalités de retard, sur demande justifiée », pour tous les paiements des prestations sociales. À en croire le DG de la CNPS, toutes ces mesures visent à « soutenir les efforts du gouvernement et des entreprises face à la crise induite par la pandémie du Covid-19 », qui secoue le Cameroun et les autres pays du monde.

Cependant, force est de constater que les décisions prises par le DG de la CNPS ne recoupent pas les attentes exprimées par le patronat. En effet, le 31 mars 2020, le Gicam a suggéré au gouvernement 18 mesures pour accompagner les entreprises face à la crise sanitaire actuelle.

 Parmi ces mesures, cette organisation patronale requiert ni plus ni moins que « le report du paiement des cotisations CNPS pour les entreprises dans l’impossibilité de verser des salaires à leur personnel, avec cependant le maintien des couvertures CNPS pour les salariés concernés ».

Sources: Investir au Cameroun

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *