Cette réaction de Maurice KAMTO vient répondre au communiqué du Ministre de l’Administration Territorial, interdisant son opération de collecte de fonds baptisé « Survie Cameroun –Survival Initiative », ayant pour objectif de lutter contre la progression du coronavirus au Cameroun.

« Le régime illégal et illégitime de Monsieur BIYA vient ainsi de franchir la ligne rouge ». Tels sont les propos de Maurice KAMTO, candidat malheureux aux élections présidentielles d’Octobre 2018, en réponse au Ministre de l’Administration territorial Paul ATANGA NJI.  Ce dernier a signé le 07 Avril 2020 un communiqué portant interdiction des projets de collectes initiés par certains partis politiques, en l’l’occurrence, celui du leader du MRC Baptisé « SURVIE-CAMEROON-SURVIVAL INITIATIVE » (SCSI).

Dans une vidéo rendue public sur sa page Facebook le Professeur Maurice KAMTO reviens sur les faits. «Dans mon appel républicain du 3 Avril dernier, à travers une initiative citoyenne baptisée « SURVIE-CAMEROON-SURVIVAL INITIATIVE » (SCSI), je vous invitais, citoyens Camerounais et toutes les bonnes volontés, par-delà les convictions politiques, idéologiques, religieuses et autres, à nous unir pour venir en aide à notre peuple abandonné à son triste sort face au COVID-19, cette pandémie qui connaît une progression fulgurante dans notre pays, avec des perspectives catastrophiques dans les semaines à venir», En effet, le « chef de l’opposition » rappel au peuple qu’il est abandonné parce que, depuis le début de la crise sanitaire de coronavirus, tous les présidents des pays touchés se sont exprimés, soit pour communiquer des mesures barrières, soit pour encourager la population. Au Cameroun, personne n’a écouter le Président de la République Paul BIYA à ce sujet. Depuis le 6 mars 2020 date à laquelle le premier cas a été découvert, jusqu’à ce 10 avril 2020 où le bilan est déjà inquiétant (803 cas et 12 décès), tout le monde ignore où l’homme lion se trouve. Des sources supputent qu’il serait déjà mort, mais aucune preuve pour le confirmer.

Le candidat arrivé deuxième à la dernière élection présidentielle situe le contexte de son initiative « c’est face à cette démission scandaleuse du président de la république de faite et de l’Etat qui est sensé diriger, que je vous ai invité à nous prendre en main, à nous mobiliser pour engager la bataille contre le coronavirus ». En effet, Le leadeur du MRC estime que le gouvernement et toutes les personnes liées, sont déterminés à priver le peuple d’une assistance humanitaire urgence, au moment où ils sont en danger de mort. Selon lui, ce régime : « endossera la pleine responsabilité de cet acte odieux et barbare devant l’Histoire ».

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *