Monsieur le président de la République

Il y a en ce moment, une inacceptable situation qui met en danger la vie et l’avenir de plusieurs jeunes camerounais et elle concerne le football. On ne peut pas organiser le « football professionnel », comme les inter-quartiers, où Anguissa peut avoir son championnat de vacances, Emombo a le sien, Newbell organise pour lui, Yelwoua produit le sien, et sans obligation d’avoir une ligne directrice commune.

Si vos ministres et autres estiment que la FECAFOOT a dépassé les limites de l’acceptable, qu’ils prennent le courage de la dissoudre et d’en assumer les conséquences s’il y en a. Mais ils ne peuvent pas se cacher derrière la « Bravoure » du Général Semengue et exposer la vie des enfants. Parce que ce qui est vrai, est que :

– Même si Semengue organise son championnat jusqu’à la fin, c’est la FECAFOOT qui validera les résultats et engagera les clubs en coupes africaines.

– Même si Semengue fait jouer ses matches, les joueurs qui y sont engagés, ne peuvent être transférés dans aucun club au monde, si la FECAFOOT ne délivre pas les documents nécessaires.

– Même si le Championnat de Semengue a lieu, les arbitres qui doivent le diriger, même s’ils font une mutinerie pour obéir aux ordres du Général, leurs carrières seront bousillées, puisque c’est la FECAFOOT qui les engage dans les compétitions de la Caf et de la Fifa…

Comment peut-on laisser pourrir la situation jusqu’à ce niveau ? Comment ? Parce que ici, il ne s’agit ni de démontrer que le Général a des réseaux, qu’il est fort…ou que la FECAFOOT est puissante et teigneuse. Il est question des carrières des joueurs qu’on va bousiller, de celles des arbitres et autres officiels qu’on va piétiner, du ridicule à l’échelle internationale qu’on va exporter en tonnes. Il faut arrêter tout cela maintenant.

Le championnat professionnel n’est pas les inter-quartiers que chacun organise comme il veut. Et je répète, que si on peut organiser des championnats sans aucun souci de repère.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar