L’incident s’est produit le 12 septembre 2020 dans le département du Mayo-Tsanaga, précisément au village frontalier de Zeleved, très proche du Nigeria où se trouve le fief de Boko Haram. Un kamikaze s’est fait exploser à proximité d’un chef traditionnel, tuant ce dernier et au moins quatre civils.

Au moins cinq civils ont été tués dans un attentat-suicide perpétré par le groupe terroriste Boko Haram dans la nuit de vendredi à samedi 12 septembre 2020. C’était dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord, a-t-on appris le 13 septembre 2020 des sources sécuritaires et administratives.  Le Kamikaze a explosé dans un village frontalier de Zleved près du Nigéria voisin.  Ce dernier, ainsi que 5 autres personnes n’ont pas survécu.

« Nous avons perdu cinq concitoyens dans cet attentat, l’attaque s’est produite dans un lieu de regroupement de villages qui essayent ainsi d’éviter les assauts », a confirmé Boukar Medjeweh, le maire de Mozogo, dont dépend administrativement Zeleved. Boko Haram a multiplié les attaques ces derniers jours dans l’Extrême-Nord du Cameroun.

Selon la presse locale, dans la nuit du 5 au 6 septembre, encore dans le département du Mayo-Tsanaga, un poste de l’armée camerounaise a été détruit par des terroristes, qui ont tué deux soldats camerounais et ont emportés leurs armes.

Cette attaque est intervenue quelques semaines après la mort de 18 civils et plusieurs autres blessés dans un autre attentat suicide contre un site de déplacés internes à Nguétchéwé, dans la même région, le 2 août.

Proche de la frontière avec le Nigeria, l’arrondissement de Mayo-Moskota est régulièrement le théâtre d’attaques de Boko Haram. Il multiplie les assauts très meurtriers contre les civils et les forces de défense et de sécurité dans l’extrême nord du Cameroun et dans les régions limitrophes du Nigeria, du Tchad et du Niger et du lac Tchad. Les dirigeants de ces pays, ne restent pas les bras croisés, et l’on assiste régulièrement à des conflits armées soldats contre terroristes. Un combat qui dure depuis plusieurs années.

Share: