Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Le nouveau film en préparation de Salem Kedy se veut une histoire qui balade et plonge le téléspectateur dans une lutte acharnée d’une mère, porteuse de pouvoirs surnaturels et qui doit les utiliser pour sauver son fils dont elle a fait la découverte d’une mort certaine après une prédiction.

Le titre « prédiction »  en lui-même est porteur des germes d’une réussite certaine. Il est clair que le réalisateur n’y est pas allé de main morte en mettant les bouchées doubles pour que le film soit une réussite. Le casting très agrémenté annonce déjà les couleurs : comme acteur, on retrouve Lucie Memba Bos, qui est déjà doté d’une grande carrière dans le cinéma avec à son actif une centaine de film en tant qu’acteur principal appelé « lara » considéré selon elle commme un personnage fort.
Comment ne pas s’atarder sur Lucie Memba Bos, qui  par ailleurs  co-productrice du film. Doté d’un talent pluridimensionnel, cette jeune et belle femme a tout pour crever l’écran.

Le nombre de films dans lequel elle a déjà fait des apparutions en sont des illustrations fortes : Enterrés sortie en 2020 qui est encore en salle, la patrie d’abord de Thierry Ntamack sorti en 2016, le blanc d’Eyenga 2 du même réalisateur Thierry Ntamack qui, quant à lui est sorti en 2014 sont autant de films dans lesquels cette talentueuse actrice a fait montre de tout son talent pour le bon plaisir des cinéphiles. Nul doute qu’avec « Prédiction » et à la lumière du rôle incarné, elle va faire des étincelles.

On a également Joseph Ayaba, jouant le role de Landry le fils de « lara » dans le film.  Ce  jeune et talentueux acteur qui va sans aucun doute être la grande découverte de ce film, sans oublier l’influenceuse Muriel Blanche, qui a déjà à son actif quelques films qui ont eu beaucoup de succès au Cameroun. C’est donc un film qui s’annonce riche en sons et en couleurs, agrémenté d’acteurs explosifs avec un réalisateur qui ne veut pas faire dans la dentelle.

Entre émotion et gestuel, le film est annoncé comme une véritable innovation dans le cinéma africain. Dans le fond et selon son réalisateur, le film « prédiction » est le combat d’un amour face à la mort. C’est l’histoire d’une femme qui est né avec des capacités surnaturelles, pouvant voir les morts. Décidée à aider son semblable, elle décide de faire dans la médécine. Mais malheureusement, dans une de ces « prédictions » sur son fils, elle découvre que son fils est promis à une mort future. C’est ainsi qu’elle va mettre tout en œuvre pour sauver son fils dont elle voue un amour sans partage. Elle décide donc d’entrer dans un combat avec la mort par amour pour son fils, refusant que son enfant soit condamné.

Elle va donc mettre tout en œuvre dans une bataille sans merci pour sauver son rejetton. Le film dont la sortie est prévue pour décembre 2021 s’annonce déjà comme une grande réussité à la lecture des différents commentaires qui sont suivis dans les coilisses de tournage. Ce qui est clair, et il faut le norter c’est que le film trouvera sans aucun doute un public taillé à sa mesure. A travers ce long métrage, il apparait évident que c’est une facon de remettre au bout du jour les péripéties de l’existence humaine qui ne cessent de plonger l’homme dans un questionnement permanent. Qui d’autres que le talentueux Salem Kedy pour ressortir cela dans un film.
A voir absolument

Le flux rss de camer.be

Share: