Depuis 48h, les commentaires sont allés dans tous les sens.

Entre ceux qui appellent au boycott de ses produits et ceux qui l’interpellent sur l’interprétation sémiologique de son affiche, les commentaires vont bon train.

En effet, sur l’affiche au centre de la polémique, on voit la promotrice au teint clair des laboratoires Carimo assise sur un trône, devant lequel des personnes de teint noir se prosternent.

Simon R Soppo a commencé par évoquer l’aliénation, «Cette pub doit être retirée» a-t-il conclu, Carine Andela la promotrice du made in Cameroun a pour sa part trouvé que cette affiche est scandaleuse «en plein retour aux sources», dit-elle.

Brice Mbiakop estime que les «nègres ne changeront jamais, une insulte pour la race noire, mais les idiotes achèteront toujours».

Et ce soir Kareyce Fotso a publié «le vrai problème du noir, c’est le noir. Comment une femme noire qui se blanchit la peau peut s’asseoir sur un trône et mettre à ses pieds ses frères noirs, … comme du bétail la suppliant pour je ne sais quoi ?».

Taguée dans diverses publications, Carine Mongoue a été interpellée à plusieurs reprises. « Cette image n’honore pas l’Afrique et encore moins ton nouveau slogan associé « mettez-les à vos pieds » et curieusement se sont les noirs. Dire que l’esclavage a été aboli et puis on voit ceci» a posté une internaute.

D’autres ont publié des tribunes «Dites à carimo qu’elle se trompe, je suis noire et fière, nous n’avons pas besoin de djansang pour être des reines et mettre les autres à nos pieds», a déclaré Miss Dany-dang.

Et pour terminer certains interpellent les dirigeants «Le gouvernement devrait stopper le blanchiment de la peau», s’indigne Josiane.

Carine Mongoué est présentée comme une milliardaire de moins de 30 ans, avec une carrière dans le monde des affaires, l’une de ses plus grandes activités venant des produits éclaircissants qu’elle commercialise. Sur ses différentes pages, l’apologie du blanchiment de la peau y est visible.

L’affiche querellée est déjà apposée sur les panneaux de la ville de Yaoundé selon les publications de Carimo.

Le flux rss de camer.be

Share:

Florelle Sateu

editor