Pour boucler “Octobre rose”, campagne menée depuis 25 ans en octobre pour le dépistage du cancer du sein, une journée a été consacrée à l’autopalpation du sein vendredi à Yaoundé par l’association “les Mariannes”

 

Le cancer du sein est devenu une préoccupation de santé publique à travers le monde. Ceci est dû aux chiffres grimpants qui entourent cette maladie et qui révèlent l’ampleur du problème. En effet, les cancers du sein représentent 16% des cancers détectés à travers le monde et 519 000 décès par an. Dans les pays en voie de développement, c’est 69% des maladies cancérigènes qui sont liés au sein.

Au Cameroun, on enregistre 35% de taux de cancer chez les femmes dont l’âge moyen est de 40 ans. Soit 25 000 cas diagnostiqués chaque année et 2 000 décès, selon des statistiques présentées ce vendredi à Yaoundé, dans le cadre d’une journée de sensibilisation organisée par l’association des services de l’ambassade de France au Cameroun et assimilés (“Les Mariannes”).

A l’occasion, dans les salons de la résidence de France, par vague de 50 personnes, et dans le respect des mesures barrières, de nombreuses femmes ont été formées à la palpation mammaire. Cette technique que les femmes peuvent faire toutes seules permet de détecter toute anomalie sur leurs seins.

C’est le docteur Aïcha qui a tenu la partie pratique de la formation pour expliquer, sur un mannequin, les techniques de palpation mammaire à faire devant un miroir. Cet examen personnel peut être fait à partir de 25 ans, et à la fin de la période menstruelle. Et pour les femmes ménopausées, elles doivent trouver une date spécifique pour s’examiner chaque mois.

L’examen visuel devant le miroir vise à vérifier la symétrie, les bosses ou la tuméfaction, les rougeurs ou les fossettes qui tirent la peau vers l’intérieur, les écoulements, et la texture de la peau. Quant à l’examen de palpations, il faut le faire avec les trois doigts du milieu de la main en des mouvements circulaires vers l’aréole.

L’association « Les Mariannes », en partenariat avec SOS Médecins Cameroun, a tenu à organiser cette journée de sensibilisation à l’endroit du public de Yaoundé ce vendredi, fin d’ “Octobre rose“, le 10e mois de l’année étant dédié depuis plus de 25 ans à la sensibilisation contre le cancer du sein. C’est le cancer le plus fréquent chez les femmes.

Le Dr Ombolo, président de l’Association SOS Médecins Cameroun, a tenu le propos liminaire de la séance pour expliquer de manière théorique ce qu’est un cancer du sein, ce qu’il implique, et comment le prévenir. Ainsi, les participantes ont appris que le cancer du sein est une tumeur maligne. Les principaux facteurs de risque étant des antécédents familiaux, une puberté précoce ou une ménopause tardive, mais également des contraceptifs oraux notamment les pilules. Pour prévenir cette maladie, il faut procéder à un dépistage et un diagnostic précoce. Dans les structures sanitaires, il peut vous être demandé de réaliser une mammographie ou une échographie mammaire. Mais avant d’y arriver, la palpation permet à chaque femme de surveiller son état de santé.

Durant toute cette journée de sensibilisation, les femmes présentes ont eu l’occasion de se faire examiner gratuitement par les spécialistes de santé présents. Elles ont aussi eu droit à des bons de réduction pour un examen de mammographie.

L’Association apolitique « les Mariannes », qui existe depuis 2013, regroupe toutes les femmes des services français au Cameroun. Qu’elles soient des agents, des épouses d’agent ou des membres de famille. Ces femmes ont pour une première fois organisé leur octobre rose et pensent poursuivre cette activité chaque année. Elles œuvrent en général dans le social avec des visites d’orphelinat, des dons, activités sportives et des détentes pour les enfants vulnérables à travers le Cameroun.

Cet article Cameroun/Cancer du sein: sensibilisation sur les bonnes pratiques d’autopalpation mammaire est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar