Devrait-on s’attendre, au vue de la session parlementaire du mois de novembre qui pointe à l’horizon, à une action concertée du PCRN pour faire annuler la taxation de 33% des téléphones qui dechaine tant passions et controverses.

Bien sûr !

Cette mesure est contenue dans une loi de finances. Il faut la réviser. Il y a une vraie réflexion à avoir autour de ce qui apparaît comme une niche fiscale : le marché des téléphones. Le téléphone est-il un produit de luxe ou de première nécessité ? Et même s’il faut taxer pourquoi à 33% ?

Faut peut-être rappeler que l’administration douanière est au service du peuple. Et qu’il est inadmissible qu’on puisse avoir une administration douanière aussi inepte, qui courbe l’échine devant la contrebande, la contrefaçon et étouffe de sa propre incurie. Dotons le Cameroun d’un appareil douanier efficace et a la hauteur des enjeux économiques du Cameroun. 

Le peuple qui endure tellement et qui mérite chaque franc de son revenu, dont il connait la valeur, nous en voudra légitimement de ne pas tenter quelque chose. C’est ce pourquoi nous avons été élus !

Nous comptons, au regard de la configuration politique et du jeu des majorités, sur nos collègues de tous partis politiques, afin que les intérêts du peuple qui nous a tous mandatés, soient préservés.  Les questions sociales sont transversales par nature et transcende les cloisons et clivages partisans.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar