Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Aux premières heures du mercredi 11 Août 2021, la fille du Président du Cameroun a posté des images pour signaler à ses fans qu’elle se porte bien.

Brenda BIYA a essuyé ses larmes après une tentative d’enlèvement qui s’est produite le 10 Août 2021. Au lendemain de cette difficile épreuve, la fille du président du Cameroun a donné de ses nouvelles à travers la publication des images sexy et d’un message émouvant. « Dieu me fait traverser l’enfer jusqu’à trois mois ça veut dire qu’il me prépare pour de grandes choses. Mon étoile brille et on veut l’éteindre », a-t-elle écrit sur son statut Facebook. A travers des commentaires, plusieurs internautes lui apportent du soutien moral.

soutien

« Toujours souriante malgré les petits bobos de la vie. Tout le pays entier est fier de toi. Longue vie à toi et au numéro 1 Camerounais. Tout le peuple prit pour que Dieu vous éloigne contre tout action de l’ennemi », déclare un internaute.

En effet, c’est en larmes que Brenda Biya a raconté le calvaire de la tentative d’enlèvement dont elle a été victime le mardi 10 août 2021. Elle affirme que les gens qui ont essayé de l’enlever sont ceux de son entourage. 

Retrouvez ci-dessous le récit que Brenda Biya fait des événements

« Dieu a sauvé ma vie. Dieu a sauvé ma vie. On a essayé de me kidnapper. Je dis que je sors du kidnapping. C’est Dieu qui est grand. Je vous jure, je suis à mon troisième traumatisme. Je ne sais pas pourquoi ces gens veulent me tuer. On m’a dit qu’on sortait, on m’amenait je ne sais pas où. Ces gens ont voulu me tuer…Le pire c’est que c’était la gouvernante et le chauffeur. Là j’ai essayé de me calmer. Mais j’étais en état de choc. J’arrivais plus à respirer. Il fallait que je me réapprenne à respirer…La seule raison pour laquelle je suis même de retour à mon hôtel c’est que j’ai couru et je suis tombée sur des policiers. Mon frère il me disait que les gens de mon entourage, les gens qui travaillent…ma gouvernante Blandine et tout, qu’ils veulent nous kidnapper. Il avait dit à ma mère qu’il les a entendus parler. J’ai pris au sérieux et je ne savais pas si ça allait m’arriver et puis c’est les mêmes gens. J’ai dit laisser moi sortir de la voiture rien, ils tournaient tournaient. J’ai eu la chance que la portière de la voiture s’est ouverte. J’ai couru, je suis tombée sur 2 policiers…J’ai eu la chance que la portière de la voiture s’est ouverte. J’ai sauté de la voiture. Le chauffeur m’a tiré par la main. Il a mis toute sa force sur ma main. Il aurait pu me disloquer le bras…Si vous ne voulez pas me kidnapper pour quoi vous voulez m’empêcher de sortir de la voiture. Vous m’amenez où ? »

Share: