Jean Guy Wandji Nkuimy est le nouveau patron du conseil d’administration et du bureau de l’association pour un mandat de deux ans.

Il est 18 heures. Les travaux de l’Assemblée générale élective de Libermann 567 (anciens du collège) tenue à Douala le 21 décembre dernier, s’achèvent. Le verdict des urnes tombe.

La liste, « Ensemble pour Libermann », conduite par Jean Guy  Wandji Nkuimy prend le pouvoir avec 94% de voix. Le comité de gestion des élections, constitué de Germaine Ngando, Thomas Touko, Honoré Njime Akwa et Wandji Nkuimy cosignent le procès verbal des résultats du scrutin. « Rassembler les libermanniens de bonne volonté, faciliter les retrouvailles, structurer et optimiser le potentiel humain du groupe et faire rayonner son savoir-faire », peut-on lire dans la profession de foi du président, déclinée en cinq points saillants. Pour le vote, 102 inscrits, 73 votants, 69 suffrages exprimés, 4 bulletins nuls et 29 abstentions ; soit un pourcentage de 71% du taux de participation. Selon un membre du bureau élu, « cela n’a pas été facile ». C’est à travers zoom (application de visioconférence) que les membres de l’association Libermann 567, des promotions 1975, 76 et 77 ont participé au vote.

Les Hommes

C’est un bureau « des poids lourds » vivant au Cameroun, au Sénégal, en France, aux USA. Le président élu maitrise son équipe au bout des doigts. Vice-présidents : Gisèle Ekobe et Bertrand Besse Ngniah, secrétaire général : Michel Elame et secrétaire général adjointe Françoise Njanjo Mpoual, trésorière : Georgette Patipe et adjointe, Anne Moguem, communication : Henri Léopold Peeh Delangué, conseillers représentant Europe : Cyrille Kongo et Lucie Ledes, conseillers USA : André Pascal Ngankam, conseiller Afrique : Coura Fall.

Le flux rss de camer.be

Share:

Florelle Sateu

editor