Selon l’entreprise, 70% de clients honnêtes subissent 30% de clients ou consommateurs indélicats.

Lors de la cérémonie d’officialisation d’un prêt de 100 milliards de Fcfa concédé par 8 banques locales à Eneo hier mercredi 03 février 2021, le Dg de cette entreprise, Eric Masuy a réaffirmé que « l’assainissement et la normalisation des installations de distribution sont incontournables » dans la stratégie actuelle. Il s’agit précisément d’assurer la sécurité du réseau, des installations et des hommes, des clients, et même de ces individus imprudents qui meurent en trafiquant les ouvrages. Il faut aussi freiner la fraude qui engendre souvent des délestages dans des quartiers entiers. Dans ce sens, la responsabilité des consommateurs est engagée.

« Les vols d’électricité engendrent le gaspillage des ressources du pays. Ce qui génère un déficit d’électricité pour les besoins vitaux », a déploré le DG d’Eneo. Engagée dans ce qu’elle qualifie de « justice sociale », Eneo se plaint de ce que « actuellement 70% de clients honnêtes subissent 30% de clients ou consommateurs indélicats ». Ces 12 derniers mois par exemple, plus de 200 barons de la fraude ont été mis à la disposition de la justice par Eneo a révélé Masuy. Pour lui, « un baron étant un acteur qui entretient, de manière illégale, un réseau électrique pouvant alimenter jusqu’à une centaine de ménages ».

Dans le même temps, plus de 80 agents Eneo ont été licenciés pour intelligence avec les réseaux indélicats. A fin 2020, avec 123 000 nouveaux clients actifs enregistrés au courant de l’année, Eneo compte près de 1 500 000 clients actifs, soit autant de ménages et entreprises raccordées au réseau de manière sécurisée.

Le flux rss de camer.be

Share:

Florelle Sateu

editor