Selon nos sources, la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) va débloquer 3 milliards de dollars pour atténuer les répercussions de la pandémie de coronavirus sur le commerce africain.

Afreximbank agit dans le cadre du Pandemic Trade Impact Mitigation Facility (PATIMFA). Cette facilité sera déployée notamment sous forme de financement direct, de lignes de crédit, de garanties et de swaps de devises.

La présente facilité de 3 milliards de dollars vise concrètement à fournir aux banques centrales les moyens de soutenir les importations critiques dans des conditions d’urgence, d’éviter les défauts de paiements commerciaux et de soutenir et stabiliser leurs ressources en devises.

L’objectif est de soutenir les économies africaines à faire face aux baisses spectaculaires de recettes fiscales, particulièrement dont les recettes fiscales font fortement tributaires des recettes d’exportations spécifiques dont les redevances minières.

Le PATIMFA permettra également de financer l’importation de besoins urgents pour lutter contre la pandémie telle que les médicaments et le matériel médical. De l’avis de Benedict Oramah, Président d’Afreximbank, une réponse financière rapide et percutante est nécessaire pour éviter une crise majeure en Afrique.

L’African Export – Import Bank, également appelée Afreximbank, est une institution panafricaine de financement du commerce multilatéral. Cette institution a été créée en 1993 sous les auspices de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Afreximbank tient à stimuler une expansion et une diversification cohérentes du commerce africain, augmenter rapidement la part de l’Afrique dans le commerce mondial et, ce faisant, fonctionner comme une institution financière de premier ordre.

Share:

author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *