Ils avaient été interpellés lors de la marche organisée par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, en coalition avec plusieurs autres partis politiques et des organisations de la société civile.

Sur la Télévision Equinoxe le 6 octobre 2020, Maître Gabriel Kontchou a laissé entendre que 70 personnes ont été écouées à la prison de New Bell. Pour avoir participé à une manifestation non autorisées du 22 septembre 2020.

Ils ont été interpellés parmi ceux qui plaidaient pour le report des élections régionales de décembre après le cessez-le feu dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et le départ du président de la République Paul Biya du pouvoir.

Le Tribunal militaire de Douala qui porte plainte, accuse les manifestants d’”insurrection”, “rébellion”.

 «Nous espérons qu’au vu des pièces que nous allons produire (..) Production des garants, indication de leurs domiciles, nous espérons qu’au vu de ces éléments, ils seront libérés», a déclaré Maître Gabriel Kontchou, qui coordonne le collectif d’avocats constitué dans le Littoral pour la défense de ces manifestants.

Cet article Cameroun : 70 manifestants du 22 septembre emprisonnés à New Bell pour « insurrection » et « rébellion » est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar