C’est la principale information qui circule en ce moment, sur l’évolution de la pandémie en terre camerounaise.

Le Cameroun compte 4890 cas de COVID-19 confirmés, 1865 guérisons et 165 décès au 25 mai 2020. Le gouvernement camerounais a déclaré le 09 avril 2020 qu’il ne fournirait plus d’annonces quotidiennes du nombre de cas confirmés de COVID-19.

Dans une mise à jour du 24 avril dernier, le ministre de la santé a déclaré qu’il y avait 1430 cas confirmés et 43 décès. Le Premier ministre camerounais a annoncé qu’à partir du 18 mars, toutes les frontières terrestres, maritimes et aériennes sont fermées jusqu’à nouvel ordre en raison du COVID-19.

Le contrôle des passagers pour détecter les symptômes de la COVID-19 est obligatoire aux points d’entrée y compris aux frontières terrestres, aux ports maritimes et aux aéroports internationaux de Yaoundé, Douala et Garoua.

Des centres d’isolement et de traitement ont été mis en place à l’Hôpital Central de Yaoundé, à l’Hôpital Laquintinie de Douala, à l’Hôpital Régional de Garoua et à l’Hôpital du District de Kribi pour les personnes qui répondent à la définition de cas de COVID-19.

Le Ministère de la Santé Publique du Cameroun a élaboré un plan de préparation à la COVID-19, comprenant une surveillance active aux points d’entrée, une capacité de diagnostic dans le pays au laboratoire national de référence et des centres d’isolement et de traitement désignés.

L’OMS et les Centres Américains de Contrôle et de Prévention des maladies (CDC) apportent un soutien technique et suivent de près la situation au Cameroun.

Share:

Avatar

author