La mesure préventive contre le Coronavirus a été prise le 6 Mars 2020 par le Ministre Gabonais de l’intérieur.

Suite à la confirmation d’un cas de Coronavirus au Cameroun, Libreville annonce la fermeture provisoire de ses frontières avec Yaoundé. « Compte tenu de la découverte récente d’un cas de Coronavirus à Yaoundé au Cameroun, il a été décidé de restreindre provisoirement les mouvements aux frontières nord ». C’est l’une des premières mesures annoncées le 6 mars 2020, par le Ministre Gabonais de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha. Le Gouvernement d’Ali Bongo ONDIMBA souhaite barrer la route à l’épidémie, qui touche de plein pied plusieurs pays Africains, notamment la Tunisie, le Nigéria le Sénégal, l’Egypte… Face à l’ampleur de la situation, le Gabon prend déjà des mesures pour ne pas être parmi les victimes.

Le renforcement des structures sanitaires

« Toutefois, cette mesure ne s’étend pas aux camions de transport de marchandises pour lesquels nous exigeons néanmoins des contrôles nécessaires, en vue de circonscrire tout risque éventuel ». Toujours selon Lambert-Noël Matha, cette décision du gouvernement gabonais fait partie du train de mesures axé sur le renforcement des structures sanitaires et des mesures nécessaires de surveillance pour parer à toute éventualité de la propagation de l’épidémie.

Entraver la circulation des biens et des personnes

Au cours d’une conférence présidée le 07 Mars par le ministre de la santé publique Malachie MANAOUDA, un deuxième cas de coronavirus a été confirmé. « Il s’agit d’une citoyenne camerounaise qui a été en contact étroit avec le premier sujet confirmé », souligne le membre du gouvernement camerounais. Le coronavirus va entraver la circulation des biens et des personnes entre le Cameroun et le Gabon. Les commerçants gabonais qui fréquentent les marchés camerounais auront du mal à joindre les deux bouts.

Plus 3700 morts dans le monde

L’épidémie qui a vu le jour en Décembre 2019 en chine, continue de se propager à travers le monde.  Le nombre de cas dépasse les 105.000 dans le monde, avec plus de 3700 morts. En France, où tous les rassemblements de plus de 1000 personnes sont désormais interdits, le bilan est monté à 19 décès et 1126 cas confirmés.

La restriction des missions à l’étranger

D’autres mesures décidées par le chef de l’Etat, Ali Bongo ONDIMBA, portent notamment sur « la restriction des missions non essentielles à l’étranger pour les membres du gouvernement et les agents de l’Etat. Mais également des voyages vers ou en provenance des pays révélés comme étant à haut risque de contamination. Pour les nationaux et les résidents présentant des symptômes de la maladie en provenance de ces pays, une mesure de quarantaine de 14 jours sera automatiquement appliquée ».Ali Bongo ONDIMBA a également décidé du report à une date ultérieure de tous les événements internationaux prévus au Gabon.

Une crise alimentaire ?

Des mesures qui risqueront plonger le Gabon dans une crise alimentaire. En effet, des fruits et légumes consommés à Libreville, tels que le manioc, la banane, les taros ou les haricots, sont importés du Cameroun par voie terrestre. Désormais les camions de transport des marchandises passeront au contrôle sanitaire. De plus, les chiffres les plus récents sur le commerce extérieur du pays montrent qu’au moins 300 milliards FCFA ont été dépensés en moyenne chaque année, au cours de la dernière décennie, pour importer les produits alimentaires.

Share:

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.